Les Terres Oubliées

Forum Rpg héroic fantaisy
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une journée presque tranquille.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Une journée presque tranquille.   Ven 8 Aoû - 21:19

Le soleil était au zénith, éclairant de ses rayons la place du marché. Sortant de chez lui pour prendre un bol d'air, il se rendit naturellement vers la place du marché, place de toutes les envies et de tous les désirs. Le pavé sombre de la rue absorbait tous les rayons de soleil et semblait fondre sous la chaleur écrasante de cette chaude journée. Malgré la fourrure que portait Fylik, celui-ci n'avait pas tant chaud que cela, maintenant habitué au vêtement porté.

Il se rendit donc jusqu'à la place du marché où marchands et manants se côtoyaient difficilement, ces premiers se méfiant de ces derniers qui, quant à eux, enviaient leurs marchandises. Fylik, quant à lui, de part ses vêtements, n'attirait pas les foudres des commerçants qui voyaient probablement en lui un futur client, à tord. Le demi-homme s'approcha d'une étale et observa les marchandises proposées. Ces dernières venaient sûrement de loin au vu de leur matériau rare et sûrement couteux. Les bibelots se mariaient aux tapis et aux armes décoratives sous l'oeil avisés et contemplatif du voleur. Il imaginait déjà la somme qu'il pouvait en tirer. Naturellement, il ne savait que trop bien qu'il était impossible, ici du moins, de faire acquisition de ces valeurs, du moins de la façon dont il voulait se les procurer.

Pensant à autre chose, le demi-homme s'apprêta à quitter l'étale, tentant alors de traverser de rideau que la foule créait. Autour de lui, des créatures gargantuesques, mesurant jusqu'à deux mètres se bousculaient et semblaient ne pas vouloir toucher au demi-homme. Lorsque l'un d'eux changea d'avis, et, le bouscula malencontreusement, le demi-homme serra le poing, et d'un coup de coude bien placé, fracassa le genou de l'humain. Celui-ci s'écroula sous son propre poids tandis que Fylik partait déjà. Il ne savait si on avait idée de sa culpabilité quant à la chute de l'homme et s'en moquait pertinemment, préférant déserter plutôt que de risquer de le découvrir. Il prit donc le chemin de sa seconde maison, le pas moyen, près à sortir ses armes et à courir si on venait le déranger.


Dernière édition par Fylik le Ven 29 Aoû - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Sam 9 Aoû - 13:29

Le soleil de ces derniers jours commençait à se faire sentir dans la « maison » de Kanell. Ses réserves d’eau n’avaient pas été renouvelées, se faisant stagnantes et délivrant une odeur peu agréable. La korrigane souffla et jeta un œil dehors. Nul changement. L’astre du jour régnait tout puissant dans le ciel, en son zénith. Une vague de mauvaise humeur la saisie. Il faut dire qu’il lui faudrait probablement s’atteler à déplacer une ou deux pierres des fondations pour pouvoir laisser s’écouler cette eau virant au saumâtre. Une agréable journée en perspective !
Rechignant le travail, Kanell sorti de chez elle. Se promenant dans les rues de Binlas afin de respirer un air plus frais que celui régnant dans sa demeure. Grommelant dans sa barbe, la korrigane fini par se retrouver sur la place de marché. Il y avait foule à cette heure ! Une multitude de gros pieds prêt à la bousculer ou même à la piétiner…on se serait fait passer le mot pour l’enquiquiner aujourd’hui que ça ne l’étonerait pas !
La korrigane s’apprêtait à prendre un chemin déviant de cette place grouillante de monde, quand un flot de badauds sembla avoir la même idée qu’elle. Une armée de bottes l’encercla avant même qu’elle n'eut le temps de jurer. Une rumeur naquit dans la foule. Apparemment, un homme était tombé.


*plus c'est grand, moins ça tien debout! va savoir! trop de prise au vent peu-être...*

Un sourire sadique se dessina sur son joli minois. Rien à faire. En ce jour, elle en voulait au monde entier!
Se concentrant de nouveau afin d’éviter ces obstacles en puissance, la korrigane était presque parvenue à s’en sortir lorsqu’un individu d’une taille plus modeste que les autres (du moins lui semblât-il) lui passa un peu trop au raz du nez. Kanell chuta sur les fesses. Brandissant son petit poing et laissant éclater toute sa mauvaise humeur, la korrigane interpella l’enfant. De cette taille et de dos, elle aurait eu bien du mal à ne pas l’identifier comme tel.

« Tu peux pas faire gaffe où tu vas sale gosse ?! ça se croit tout permis parce que c’est grand ! prend donc garde à là où tu mets tes sales bateaux !! »


Quelques visages surpris par une telle colére se tournérent vers elle avant de finalement retourner à leurs pensées. De toute façon Kanell s'en moquait! Pour le moment elle était folle de rage.

[HRP: wow! ça doit être sa crise d'adolescence XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Dim 10 Aoû - 20:52

Fylik avait à peine quitté la foule qu'il sentit une légère pression sur son bras. Il avait probablement bousculé quelqu'un, mais au vu de ce qu'on lui avait déjà fait subir, il ne prit immédiatement la peine de se retourner pour savoir ce dont il retournait.

« Tu peux pas faire gaffe où tu vas sale gosse ?! ça se croit tout permis parce que c’est grand ! prend donc garde à là où tu mets tes sales bateaux !! »


Apparemment, sa bousculade n'avait pas plu à en entendre la réaction. Il devait d'ailleurs avoir erreur sur la personne, mais dans le doute, et en entendant des paroles à peine plus agressives que cela, Fylik se retourna. Voyant que c'était bien à lui qu'on parlait, le demi-homme prit la parole.

"Le sale gosse se croit tout permis, oui. Mais je crois qu'il est pas l'seul, hein !"

Il jeta un oeil à la Korrigane. Celle-ci était plus petite que lui, à l'image du peuple dont faisait partie la jeune créature. Sans attendre, il se retourna et continua son chemin : il n'aimait ni le regard des passants sur ces deux petites gens, ni la foule qui les entourait.

Il ne savait pas ce que la Korrigane comptait faire ensuite, si elle comptait avoir affaire à lui ou si son délire agressif avait déjà abouti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Lun 11 Aoû - 18:02

Apparemment Kanell avait fait erreur sur le "gosse". Il s'avera que c'était un semi-homme qui l'avait bousculé. Mais loin de s'en excuser celui-ci lui répondit d'un ton arrogant, au vu de la situation du moins.

"Le sale gosse se croit tout permis, oui. Mais je crois qu'il est pas l'seul, hein !"

Déjà furieuse d'être sur les fesses au milieu de tout ce monde, mais rajoutons à cela le fait qu'elle se soit trompée sur l'individu ; ce qui lui faisait un peu honte, et la faisait enrager de plus bel... La korrigane, se releva prestement. Le rouge au front. Les yeux plissés. Bouillant intérieurement. Suivant rapidement le semi-homme, Kanell se retrouva une fois de plus à portée de voix, à l'entrée d'une rue sortant de la place. Plus calme que le lieu qu'elle venait de quitter à l'instant.

"Ouais il est pas l'seul! et l'autre elle a de quoi!"

Sa voix résonnait sur les murs, emplifiant le ton coléreux du petit être duquel elle s'échappait. Des fenêtres se fermérent, tout comme à d'autres, se présserent des visages curieux. Réaction normale dans une ville quoi! quand deux personnes commencent à donner de la voix, il faut absoluement ne pas rater ça! comme si il n'y avait rien d'autre à faire dans une citée aussi grande que Binlas...

"Quand on bouscule quelqu'un la moindre des choses c'est d' s'excuser!"

Ceci étant dis, Kanell s'assit sur une caisse rangée au pied d'un mur parmis tant d'autres. Attendant de voir ce qu'allait faire le semi-homme. Dans le cas où ce dernier daignerait s'excuser...bien, elle passerait l'éponge. Aprés tout, elle pourrait réussir à relativiser les choses. Mais dans le cas contraire...les korrigans ont une facheuse tendance à être rancuniers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Mar 12 Aoû - 21:24

Apparemment, la Korrigane l'avait suivi et ne voulait pas le laisser tranquille. Il n'avait pas accéléré le pas, au contraire, on aurait cru qu'il l'avait ralenti. Arrivé à l'entrée d'une ruelle, la Korrigane haussa le ton. Nul doute que ces propos visaient le demi. Ce dernier se retourna, observant la Korrigane. Sans être surpris, le voleur observa la créature. Elle était aussi petite que son visage était fin et un air mauvais animait sur le moment son visage. Ironiquement, il esquissa un sourire, l'observant.

A vrai dire, il fut surpris de la demande de Kanell. Des excuses. Il s'avouait facilement que ce n'était pas une coutume pour lui que de s'excuser mais cette demande suffit à se poser des questions. Il était séparé entre l'envie de l'envoyer paitre et celle de s'excuser et d'entamer une conversation à celle qui semblait avoir un franc-parlé.

La demoiselle s'assit sur une caisse et sembla attendre une réaction. Une seconde, deux secondes et le demi-homme prit voix.


"M'excuser ?! Si j'avais voulu te bousculer, sache que tu l'aurais senti. Là, c'était rien qu'un accident. Entre gens civilisés, on doit bien savoir ce que c'est que l'erreur, non ?"


Il avait détourné sa demande pour la satisfaire de manière implicite. Dire textuellement qu'il s'excusait ? Ca, jamais. Il avouait déjà avoir fait une erreur et c'en était déjà beaucoup pour lui. Il observa la Korrigane puis jeta un coup d'œil vers ceux qui les observaient.

"Vous avez jamais rien vu, vous ?!"


Immédiatement, les fenêtres se fermèrent et la ruelle retrouva un semblant de calme. Il posa à nouveau son regard sur la créature qui lui faisait presque face, attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Mer 13 Aoû - 0:28

Assise sur sa caisse en bois mal limée qui lui piquait un temps soit peu le postérieur ; Kanell attendait…et attendait…pour enfin voir un sourire ironique s’inscrire sur le visage de cet importun. Son sang ne fit qu’un tour. En un rien de temps elle esquissa une douce vengeance. Plusieurs eurent le temps de fuser dans son petit esprit pour finalement se centrer sur : cousu dans ses draps emplis de moustiques des marais. Mais il se trouva que le semi-homme s’excusa à mi-mots. On était bien loin du basique : « désolé je vous avez pas vu », mais un semblant de justifications pouvaient être bonnes à prendre. C’était une étape certes. Mais c’était loin d’être suffisant. L’individu devait être totalement ignorant des us et coutumes des korrigans…

*je ne suis pas civilisée c’est bien là ton problème…*

Quand tout à coup il brisa à nouveau le silence. Non pour continuer sur une bien mauvaise pente, mais bien pour se rattraper en beauté ! Le fait d’interpeller de la sorte les curieux à leurs fenêtres, pour savourer ces mines surprises et honteuses ! ces visages aux yeux exorbités, auxquels le rouge monte vivement aux joues avant de claquer brusquement les volets d’une main tremblante !
Kanell explosa de rire, se renversant sur sa caisse, riant à gorge déployée en direction du ciel. Et ça lui faisait du bien. Un fou rire claire et joyeux se répercutant sur les murs, qui avaient connu il y a de ça quelques instants, une colère noire. Si comme le disait l’expression, les murs avaient des oreilles ; ils avaient connu les sentiments essentiels composant une vie.
Après quelques instants la korrigane se ressaisie un peu. Du moins assez pour respirer à nouveau quelques bouffées d’air. Se redressant en essuyant sur son visage rougi les larmes de rire dévalant ses joues.

" je…je…vous…vous êtes…vous êtes marrant vous. Et vous…vous avez un foutu caractère ! pfiouuuu… "

Contemplant son interlocuteur, elle se dit qu’il devait la prendre pour une folle à rire comme une ivrogne lors d’une fin de soirée. Sans compter qu'il ne devait même pas comprendre le pourquoi du comment. Mais réussir à faire rire un korrigan c'est régler ses ennuis avec lui...enfin...dans une certaine mesure d'ennui biensur! Mais ça ce n'était pas certain qu'il eut conscience de ce coup de maitre. Boarf ! et alors ? Elle avait retrouvait la gaieté des bons jours. Rien de tel qu’un bon fou rire pour vous remettre d’aplomb qu’on disait ! et ben c’était vrai !


"Et...et donc, vous vous appelez? Comme vous l'avez dis, si on veut jouer aux gens civilisés, ça semble logique de commencer par des présentations non?"

Kanell s'était exprimé d'une voix encore un peu entrecoupée, un grand sourire lui barrant le visage et se massant un ventre devenu un peu douloureux pour avoir trop ri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Jeu 14 Aoû - 13:14

Apparemment, sa réaction quant aux quelques personnes les observant n'avait pas laissé indifférente la Korrigane qui, s'affalant sur la caisse, commençant à rire à n'en plus finir. Pas habitué à rire en compagnie d'inconnu, ou même à rire tout court, le demi-homme resta silencieux, jetant encore un œil aux nombreuses fenêtres de la ruelle. Il semblait que ses paroles avaient été suffisantes au vu de toutes ces fenêtres fermées.

" je…je…vous…vous êtes…vous êtes marrant vous. Et vous…vous avez un foutu caractère ! pfiouuuu… "

Le voleur garda silence, zieutant celle qui ne semblait plus pouvoir respirer tant elle avait ri. Un large sourire ornait son visage, lui créant une bouille bien sympathique. Les deuxièmes dires de la Korrigane le firent réfléchir à ses propres paroles. Civilisés ? Lui, assassin, tueur, boucher, sadique dans ses heures perdues, parlaient d'être civilisés. Cette pensée lui arracha un sourire.

La demoiselle lui demanda son nom, et Fylik de répondre :


"Ouaip, on peut dire qu'ça semble logique... Fylik. Mais je n'irai pas jusqu'à dire qu'c'est pour vous servir."


Il se tût, attendant une réponse de Kanell. A vrai dire, il ne savait pas comment cerner ce personnage. Un instant plus tôt, elle était en rage et semblait vouloir lui sauter à la gorge pour l'avoir bousculée, et voilà que maintenant, elle riait à gorge déployée et semblait vouloir connaissance. Après tout, ce n'était pas si mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Ven 15 Aoû - 13:03

Le semi se présenta, après un léger instant de réflexion lui semblât-il. N’était-il pas aussi civilisé qu’il l’avait dit ? Le soleil devait taper trop fort ces derniers jours… Il était restait silencieux pendant que Kanell se tordait dans tous les sens. Attitude qui confirmait bel et bien ce qu’elle avait pensé : il avait du la prendre pour une folle. Ce n’était pas grave. Elle était totalement grisée par son excès de rire, et n’accordait de toute façon, aucune espèce d’importance aux regards des autres à son égard.

"Ouaip, on peut dire qu'ça semble logique... Fylik. Mais je n'irai pas jusqu'à dire qu'c'est pour vous servir."

La Korrigane, loin de se départir de son sourire, répondit d’une voix malicieuse à ce "mais" :

"z’inquietez pas pour moi, je suis une grande fille et sais très bien faire mes lacets toute seule."

Joignant le geste à la parole, elle tendit une jambe, permettant d’admirer le magnifique nœud retenant les lacets de ses bottes. Cette position lui conférait une attitude enfantine, ne choquant pas plus que ça étant donnée sa petitesse.
Ramenant ses jambes sous elle et s’asseyant en tailleur, la korrigane entra de même dans la voie de la "civilisation" se présentant à son tour.

"Je me nome Kanell et je ne sers que moi-même. Ça évite bien des ennuis. Et non, je ne suis pas toujours aussi mal lunée et vous ?"

Elle n’attendait pas vraiment de réponse de la part de Fylik. C’était plus une gentille petite pique question de répondre à la sienne. Il semblait avoir un caractère assez fort et ça l’amusait beaucoup. Pour une fois que quelqu’un répondait par l’agressivité à l’agressivité, ça la changeait. Non, c’était sûr, la korrigane n’était pas civilisée. Même en faisant des efforts. Le dévisageant d’un regard malicieux, Kanell posa son coude sur son genou, et sa joue dans sa main, guettant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Ven 15 Aoû - 18:02

Le demi-homme n'avait pas à attendre trop longtemps que Kanell répondit à sa présentation non sans un air malicieux. Il esquissa un discret sourire, songeant à ses mots.

*Une grande fille... j'vois ça, ouais.*

Il l'observa montrer l'une de ses bottes. Ainsi et de loin, on aurait pu croire à une enfant. Kanell était, à ses yeux, un étrange personnage. Petite, elle semblait véritablement fragile. Mais en dépit de cela, une force de caractère animait ce petit bout de créature, effaçant assez efficacement la première impression.

"Je me nomme Kanell et je ne sers que moi-même. Ça évite bien des ennuis. Et non, je ne suis pas toujours aussi mal lunée et vous ?"

Il esquissa un sourire. Naturellement, une réponse n'était probablement pas attendue, mais quant à lui, il y voyait l'occasion de se décrire sommairement, bien que cela ne soit guère dans ses habitudes.

"Les moments sont rares, mais ça peut arriver qu'je sois d'bonne humeur."


Alors qu'il avait dit cela, il n'avait regardé la Korrigane, probablement pour se créer une défense alors qu'il en abaissait une autre, celle de l'identité. Lorsqu'il eut fini, il croisa le regard de la Korrigane qui s'était mise à son aise. Nul doute, celle-ci était un sacré numéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Sam 16 Aoû - 14:43

A sa surprise et pour son plus grand bonheur, Fylik répondit à sa question qui n’en était pas vraiment une ; de façon à se présenter d’avantage. Cette réponse avait été faite loin des yeux, mais semblait tirée du cœur. Encore quelqu’un qui n’aimait pas parler de lui. Ça semblait être commun dans cette ville. Enfin…elle n’avait rien à dire ! c’était bien elle la première. Mais ne voulant briser cette présentation inattendue, et se basant sur les quelques sourires du semi-homme, Kanell reprit la parole de ce ton malicieux qu’était le sien.

"Merveilleux ! il semblerait que ce soit l’cas en ce moment !"

La korrigane se mit debout, époussetant sa robe couleur ambre de tous ces petits copeaux de bois venus s’y coincer alors qu’elle s’était installée sur la caisse. Puis sautant lestement à terre, elle revint braquer un regard pétillant dans celui de Fylik, reprenant la parole. Quand elle commençait s’était difficile de la faire taire...

"Ainsi pourrai-je aller me coltiner tout ce sale boulot qui m’attend, sans me faire égorger par vos soins au fond de cette ruelle !"

A y réfléchir, le "sale boulot" dont elle parlait ne l’ennuyait plus autant. Au moins devait-elle ça au demi. C’est connu que le rire chasse tous vos ennuis. Cette histoire de gens civilisés lui revenait en boucle dans sa petite caboche. Non mais c’est vrai ! Surtout la façon dont-il avait eu l’air de redécouvrir ses propres dires. a y repenser c’était vraiment marrant ! Surtout après ce qu’elle venait de dire… y voyant de nouveau une gentille taquinerie, Kanell fini par dire d’une voix basse, comme s’il s’agissait d’un complot, ajoutant à cela un clin d’œil malicieux :

"quoi que…entre gens civilisés ce genre de chose n’est guère envisageable pas vrai ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Dim 17 Aoû - 17:30

Le demi-homme esquissa un sourire au propos de la Korrigane. A vrai dire, elle ne pouvait pas dire plus juste. Soit elle avait vu clair dans son jeu et avait deviné son occupation préférée, soit elle avait beaucoup de chance et son humour l'avait menée à prendre cela comme exemple. Effaçant ses pensées et d'un visage le plus jovial possible au clin d'œil qui lui avait été adressé, l'assassin se renia faussement.

"Egorger ?! Mais c'est barbare ça ! Tuer, c'est quelque chose d'inconnu pour la plupart... des gens civilisés. Maintenant, est-ce que j'suis comme la plupart, c'est une autre question..."

Avec un sourire, comme pour lui, mais assez fort pour se faire comprendre, il murmura faussement :

"Tuer... ? Pas tellement mon truc à moi..."

Il jeta un œil à la jeune femme qui l'observait d'un œil pétillant avant de demander innocemment, mais avec une idée fixe en tête.

"Et moi ? J'pourrais aller faire mon boulot sans craindre de me faire cambrioler... par vos soins ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Dim 17 Aoû - 19:43

Les propos de Filyk fendirent encore d’avantage (si c’était possible) le joyeux sourire de Kanell. Si le ton avait été en parfaite adéquation avec ses dires, nul doute qu’il aurait été crédible. Un parfait conteur vraiment !
Non il n’était certainement pas comme la plupart des gens. La korrigane se demanda d’ailleurs, combien de personnes il avait bien put tuer. Mais non craintivement ; c’était là une interrogation purement sadique. Les korrigans ne tuaient jamais pour le pur plaisir. Uniquement quand il y avait une guerre ouverte. Cependant, les tortures en tout genre étaient courantes. Malgré cette soudaine curiosité, elle ne put que la garder pour elle quand le demi-homme l’interrogea, non sans en ignorer la réponse ; sur ses activités :

Et moi ? J'pourrais aller faire mon boulot sans craindre de me faire cambrioler... par vos soins ?"

Cette fois-ci, s’en fut trop. Son radieux sourire ne pouvant s’élargir d’avantage, Kanell reparti d’un joyeux éclat de rire, comme celui s’échappant de la gorge des enfants. Un rire franc mais tout de même plus bref que la dernière fois ! Ses cotes la refaisant souffrir rapidement ; souvenir de sa récente crise d’hilarité. Pour peu que Filyk fut plus petit, elle aurait pu se croire revenue en son village. Là-bas on se couchait en se tenant le ventre, et on se levait en en massant ses crampes.
Reprenant de ce même ton malicieux, et sur-jouant ses dires, la korrigane répondit :

"Comment ?! Moi ?! Vous volez ?! Mais vous n’y pensez pas sérieusement ! Une personne de ma qualité ne pourrait envisager à se livrer à ce genre d’activité primaire…ça ne serait pas civilisé !"

Considérant le Semi avec ce regard qui était le sien, elle s’adressa à lui, croisant ses bras sur sa petite poitrine ; la faisant de nouveau quitter l’attitude enfantine qu’elle prenait inconsciemment :

"On dirait qu’on vous la fait pas à vous. A moins…que ça soit marqué sur ma tête ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Dim 17 Aoû - 23:17

Apparemment, les propos du demi plongèrent la demoiselle dans une seconde crise d'hilarité. Ou bien Fylik était drôle sans espérer l'être tant, soit c'était elle à qui peu suffisait à rire. Incapable de la suivre dans son fou-rire, le jeune semi-homme se contenta d'un sourire léger et ponctué de quelques vifs regards qui se voulaient lecteur d'âme.

"Comment ?! Moi ?! Vous volez ?! Mais vous n’y pensez pas sérieusement ! Une personne de ma qualité ne pourrait envisager à se livrer à ce genre d’activité primaire…ça ne serait pas civilisé !"

Pas plus surpris de son ton exagéré, il n'en fut pas plus de se rendre compte qu'il était tombé pile au bon niveau. Probablement se livrait-elle à quelques vols pour arrondir ses fins de mois... ou peut-être à plus. Elle croisa sérieusement les bras, semblant le jauger d'un regard loin d'être enfantin, et confirma ses dires. Il avait vu juste.
Et comme réponse à cette seconde réplique, le demi-homme s'approcha de Kanell tout en tendant le cou, comme pour lire sur son front un quelconque message qui aurait pu lui faire deviner ses penchants de voleuse.


"Mmh, non, c'est pas écrit par là... mais peut-être que j'l'ai lu ailleurs alors..."

Il esquissa un sourire, et malgré la confidence qu'elle lui avait faite, il laissa planer un semblant de doute à son sujet, n'ajoutant rien à sa possible vie d'assassin. Mais peut-être qu'elle aussi, avait-elle des penchants sadiques et difficilement contrôlables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Mar 19 Aoû - 13:14

Kanell observa le demi-homme se pencher sur elle, semblant chercher une quelconque inscription sur son front…

"Mmh, non, c'est pas écrit par là... mais peut-être que j'l'ai lu ailleurs alors..."

Il semblait garder comme une certaine réserve sur lui. Attitude qui amusa d’autant plus la korrigane. C’est beau de se monter un semblant d’armure, alors qu’on arrive à lire en vous comme dans un livre ouvert. Alors comme ça il avait surement lu ailleurs à quoi elle se livrer de temps en temps…vous lui en direz tant ! Venant de la part de quelqu’un dont la dague crissait contre l’étoffe de ses vêtements… bruit certainement inaudible pour les oreilles des « grands », mais suffisamment perceptible pour les oreilles des « plus petits ». Et puis, autre chose qui ne pouvait la tromper puisque trop bien connu s’elle-même… Kanell esquissa un sourire en coin, mimique signifiant en règle générale, qu’elle allait donner à voir une attitude des plus korrigane.

"ah oui ? lu ailleurs dites-vous ? Mais où dont ?..."

Portant sa main droite au menton, elle prit un air soucieux, comme si elle se livrait à une intense réflexion. Portant son regard vers différents endroits, qu’elle soulignait d’un : "non…pas ici…"anell en revint aux yeux de Fylik, décrocha sa main de son menton, ouvrit de grands yeux comme si elle avait enfin trouvé la réponse à sa question, et la formula à voix haute :

"là bien sur ! cette fameuse lueur que vous portez vous-même au fond des yeux. C’est là une information qui ne saurait mentir…"

Révélant ainsi à mi-mots qu'il était bel et bien démasqué, et qu’on ne la faisait pas non plus à sa personne ! Entre malins on se reconnait, il suffit simplement de savoir s’étudier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Mar 19 Aoû - 19:52

Après que le voleur avait semblé chercher la réponse sur le front de la voleuse, ce fut au tour de cette dernière d'inspecter ce premier. Il sembla, après quelques instants de recherche, que la réponse lui sauta aux yeux, ou sauta des yeux de Fylik. Apparemment, il avait été démasqué par la Korrigane à la manière dont lui l'avait fait à son sujet. Prenant un air plus grave, il continua.

"Qui ne saurait mentir, oui... maligne, Kanell... ou devrais-je dire collègue ?!"

Il ne savait pas encore comment réagir à cette découverte mais aucune menace ne semblait se profiler sur le visage de l'unique personne qui était restée avec lui dans la ruelle. Probablement n'était-elle pas contre lui, mais Fylik était de manière méfiante et préférait se réserver-pour le moment. Voulant en savoir plus à son sujet, il reprit parole et lança une question d'un ton plus enjoué que lors de sa précédente réplique.

"C'est par nécessité que vous faites ça ? Ou par plaisir ?"

Un léger sourire illumina le visage du petit homme. Aucun doute, lui, c'était plus pour le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Mer 20 Aoû - 13:42

La korrigane resta silencieuse sur la question du " collègue " elle n’avait pas l’intention de marcher sur ces plates bandes certes, mais ne voyait pas non plus ce que lui apporterait un quelconque partenariat. Partager n’était pas mot connu dans sa langue maternelle. Ce peuple de petite pillards, préférant garder leur butin bien à l’abri des regards, le conservant farouchement à l’aide de nombreux sortilèges de protections. Ignorante donc de tout ce système et ne voulant s’embarquer dans une explication à rallonge ; Kanell répondit par le silence, semblant n’avoir jamais entendu cette demande.
Néanmoins, la façon dont-il l’avait formulé, paraissait traduire une certaine rancœur d’avoir été démasqué…ou peut-être était-ce lui aussi de la crainte d’avoir une gêneuse dans son travail ?
Mais tout comme elle aurait préféré passer à un autre sujet, Fylik embraya sur une autre question ; y répondant lui-même par un sourire porteur de sens et une lueur dans son regard qui confirmait cette impression.
Cependant, la korrigane fut surprise de cette demande. C’est toujours avec un petit sourire en coin, et un regard semblable à celui du demi qu’elle lui répondit :

" En voila une drôle de question ! Cher Fylik, une catin vend ses charmes par nécessité parce qu’il lui faut de l’argent, mais je ne crois pas avoir jamais entendu parler d’un voleur qui s’exerçait en tant que tel, pour autre chose que pour le plaisir. Si je m’adonnais à cet Art par obligation, je ne serais certainement pas voleuse… je serais perdue. "

Kanell avait prononcé ces dernières paroles avec dans son regard quelque chose de plus en plus intense, comme une fascination non pour ses actes en eux-mêmes, mais pour le vol en générale. Ça n’était pas un exercice facile, donné à n’importe qui. En fait, elle pensait plus que tout comme l'artiste réputé, il fallait avoir " le don ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Mer 20 Aoû - 15:30

Le demi-homme écouta attentivement les paroles de la Korrigane. A son image, elle faisait cela par plaisir. Lorsqu'il l'avait appelée collègue, c'était non pas comme une invitation à travailler ensemble, mais plutôt comme une idée qu'il avait en tête. A la manière des gardes qui sont collègues, les voleurs l'étaient aussi. Pourtant, malgré ce titre de collègue, des divergences existaient et cela, le demi le respectait.
Pour lui, lui donner le nom de collègue était plutôt une façon d'affirmer que, comme elle, il avait dans les veines du sang de voleur et qu'il ne comptait pas refréner cette envie cleptomane.


"A vérifier."

A vrai dire, il ne partageait pas totalement ce point de vue. Lorsqu'il s'était découvert ce don, il faisait cela pour subvenir à ses besoins, non pas pour s'amuser. Mais rapidement, le besoin avait laissé place à l'envie. D'une pierre deux coups, il satisfaisait sa faim ainsi que ses plaisirs. Aucun doute, pour lui, c'était une très bonne solution.

Il avait songé à lui faire une proposition, mais le visage de la Korrigane avait semblé montrer une légère réticence à ce sujet. Néanmoins, il ne perdait pas cette idée de vue. Après tout, rien n'était perdu.


"Vous n'avez jamais travaillé en groupe ?"

Sa question fut souligné par un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Jeu 21 Aoû - 22:10

La question que Kanell s’était évertuée à passer sous silence lui revient dans les dents comme un boomerang…Bing ! aie… travailler en groupe…ça n’était pas chose facile pour elle. En fait, ce genre de circonstances pouvait très bien se voir lorsque c’était un groupe (oui) mais de korrigans ! quand on vient tous de la même galerie c’est plus facile de se comprendre, et il n’y avait pas non plus cette notion si prisée des voleurs qu’est : le partage du butin. Au moins chez elle c’était simple. Ce que l’on avait volé, on le gardait... et ce que le roi voulait…ben il le prenait ! Mais ça ne semblait pas se dérouler de la même façon ici… c’était du moins ce que lui avait laissé entendre ce maître nain. Et c’était également pour ce fameux point du partage des gains, qu’elle ne lui avait pas formulé une réponse claire et précise. En bref, pour résumer, Kanell était une vraie Pie croisée Nain : qui chapardait tout ce qui brillait à ces jolis yeux, pour le garder à elle toute seule !
Difficile de se débarrasser des ses petites habitudes…

Il semblait inconcevable de taire cette question une fois encore. Grimaçant légèrement, la Demoiselle trouva quand même le moyen de lui répondre :

" Si, bien sur. Avec les miens nous mettions un point d’honneur à détrousser ses pauvres commerçants ambulants égarés dans notre forêt. C’était des affaires très fructueuses ! Le roi agrandissait son tas d’o... "

Avant de commettre une énorme bourde, la korrigane ravala une grande inspiration, manquant de s’étouffer avec. Cela n’aurait pas été une bonne idée de suggérer une telle quantité d’or à un autre voleur. Et ce, même si elle n'était plus à Kinsha. Prenant un virage sur cette jolie pente sur laquelle elle s’était aventurée toute seule comme une grande ; Kanell préféra finalement revenir sur l’autre pente qu’elle s’était évertuée à quitter il y a peu. Mais faute d’inspiration :

" Vous travaillez en groupe vous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Jeu 21 Aoû - 23:57

Cette fois-ci, la Korrigane ne pouvait plus éviter la question, au plus grand bonheur du demi-homme.

"Si, bien sûr. Avec les miens nous mettions un point d’honneur à détrousser ses pauvres commerçants ambulants égarés dans notre forêt. C’était des affaires très fructueuses ! Le roi agrandissait son tas d’o... "

Le semi fut tout de suite intéressé par cette histoire. Même si elle n'avait pas correctement prononcé le dernier mot, il ne semblait pas pouvoir douter de ce qu'elle s'était retenu de dire. Très intéressant.


" Vous travaillez en groupe vous ? "

Le demi-homme ne prononça mot, et s'approcha encore un peu de la Korrigane.

"Les murs ont des oreilles", murmura Fylik dans un souffle", suis-moi."

Sans attendre de réponse, il s'enfonça encore dans la ruelle puis se glissa dans un cul-de-sac où la lumière semblait peiner à s'aventurer. Là, si elle le voulait, ils pourraient parler plus tranquillement. Aucun doute, le voleur était méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Ven 22 Aoû - 12:25

Fylik répondit à sa question en quelque sorte. On ne va pas se dissimuler à la vue de n'importe quelle personne pour finallement répondre par la négative. Mais cette initiative possédait son quota d'intérêt. Kanell observa le Semi s’en retourner prestement et s’enfoncer dans un recoin obscure de la rue. Elle s'avança sur ce même chemin, n'entrant pas immédiatemment. Non pas qu'elle avait peur du noir ; une Korrigane effrayée par l'obscurité? De sa mémoire jamais on en avait entendu parlé. Juste un vieu réflexe. Le contraste de lumière était important, mais les yeux de la Korrigane, longtemps habitués aux galeries des siens ; s’en acclimatèrent sans effort d’aucune sorte. La tournure de leur conversation prenait presque des allures de complot ; ce qui la ravit bien évidemment.

Fylik se tenait là, dans l’ombre que lui apportaient les toits. Kanell jeta un bref regard alentours avant de s’y aventurer elle aussi ; et ne voyant personne, jugea qu’elle pouvait entrer.

Il avait choisi un bon coin à n’en pas douter. Aucune fenêtre ne donnait sur ce bout de ruelle, si l’on pouvait encore appeler ainsi ce cul-de-sac. Il faut toujours que les gens aient une vue imprenable sur les voies de grand passage. Une chose bien étrange, parce que de son avis, les spectacles les plus intéressants avaient lieus en exact opposition. Tout le monde n’avait peut-être pas le même sens du spectacle après tout. Ayant fini de se détailler son nouvel environnement, et le jugeant bien sympathique ; la Korrigane fit un petit signe de tête, répondant à une question informulée. Ainsi on pouvait comprendre : " chouette comme endroit " et " bon bah vas-y maintenant ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Ven 22 Aoû - 19:15

Le demi n'eut pas à attendre bien longtemps avant que la Korrigane, tout comme lui, s'engouffre dans la ruelle. Celle-ci était parfaite pour parler tranquillement. Au moins, là, quelque oreille ne risquait pas de traîner, ce qui éviterait alors qu'on ne soit obligé de la trancher.
Suite à la demande implicite de la Korrigane, le demi attendit quelques secondes, comme pour se persuader ce qu'il allait lui confier. Au pire, si elle était dangereuse, ceux qu'elle mettrait en danger n'aurait pas tant de mal à l'éliminer.


"Oui, ça s'est déjà fait. Malgré c'qu'on pourrait penser, c'est très rentable de travailler en groupe, ça permet de surmonter des épreuves plus importantes... dont l'issue est souvent profitable à tous... sauf à la victime, bien sûr."


Il marqua une pause, comme pour laisser le temps à la demoiselle d'assimiler ce qu'il disait.

"Bien sûr, ça garantit pas une sécurité absolue...

Il hésitait à lui proposer quelque chose, et songeant qu'il était préférable de voir sa réaction, il se tût, l'observant d'un œil intéressé. Si elle répondait de façon convaincante, peut-être pourrait-il lui expliquer plus précisément de quoi il parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Sam 23 Aoû - 15:34

Fylik lui expliqua son point de vue et donc répondit par l’affirmative sur la question du travail en groupe. Très rentable ? boarf on en avait toujours moins au final que si on se débrouillait tout seul. En plus, ça n’était pas non plus très discret. Plus on est nombreux, plus il y a de pieds sur le plancher, plus ça fait de bruit! Néanmoins, les paroles du Semi titillèrent Kanell d’une curiosité un peu malsaine, il y va de soit. La façon dont-il s’était exprimé fit naitre un petit soupçon sur ses activités. Au-delà du vol, devait se terrer un dessein plus sombre…ne serait-il pas question de meurtre ?
Chacun ses petites habitudes. Mais ça expliquerait pourquoi il était armé ainsi. Ses armes ? Nul besoin de les voire, elle les entendait bien assez.

Le demi-homme marqua une courte pause, comme s’il hésitait à poursuivre. Fylik semblait attendre qu’elle parle la première, probablement pour voir s'il avait réussi à percer sa curiosité sur le fait de travailler en groupe. Cependant, Kanell était en ce moment d’avantage intéressée par ces dires pouvant signifier monts et merveilles, tout comme ils pouvaient se traduire par : rien. Le fait est qu'elle n'avait pas manqué : " des épreuves plus importantes ". Qu’est-ce qui se cachait derrière ça ?... Un gros tas d’or ? Des documents quelque peu embarrassants pour les grandes instances ? Pour sa petite tête de Korrigane cet élément était vraiment intéressant. Mais méfiant comme il l’était, ça n’était pas gagné d’obtenir une quelconque lumière sur ce point d’ombre. Comme le dit le vieil adage : " qui ne tente rien n’a rien", alors…

" Ça permet de surmonter des épreuves plus importantes ? C’est-à-dire ? Qu’avez-vous réussi à dérober ? "

La question n’était certainement pas là, mais essayer donc de parler d’autre chose à un Korrigan, quand ce dernier peut voire dans vos paroles un possible éclat de trésor…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Sam 23 Aoû - 17:03

Voyant le regard méfiant de la Korrigane lorsqu'il parla de victime, le demi se rattrapa en détaillant rapidement sa pensée.

"Personne n'aime se faire voler, n'est-ce pas ?"


Bien entendu, il se doutait qu'elle pourrait ne pas croire à ce qu'il venait de dire, non pas que ce soit vrai, mais que la victime soit belle et bien morte après les affaires dont le demi s'était occupé. Néanmoins, il s'en moquait. Après tout, s'ils parlaient ici, dans ce coin de Binla, ce n'était pas pour tout cacher, mais il fallait savoir être prudent. L'on ne se vante pas de ses offrandes à la déesse de la mort.

"C'est pas la question, on se moque de ce que j'ai pu voler au cours de ma vie."

Même si la phrase en elle-même pouvait paraître froide, le ton sur lequel il avait dit cela présageait le contraire. Loin de là la remballer, il avait juste préféré taire ce qu'elle voulait savoir à son sujet.

"Vous devez savoir qu'on ne se vante pas de ses trésors... non ?"

*Sauf si t'es pas aussi voleuse que tu le prétends.*


Le demi n'aurait jamais eu l'idée de demander les acquisitions d'un confrère voleur et cela le laissa perplexe. En général, aucun voleur ne l'aurait non plus fait. Sceptique et encore plus méfiant, il hésitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanell
Résident confirmé
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Race: Korrigan
Emploi: Crieuse publique
Grade:

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Sam 23 Aoû - 19:25

Rho mais flute ! ça n’était quand même pas de sa faute si il lançait un sujet pour l’abandonner par la suite ! Et puis qu’est-ce que c’était que ces grands airs de " je ne parle pas de mes larcins moâ madame" ? Elle ne lui demandait pas non plus de lui en faire l’inventaire. D’autant plus qu’il commençait à en parler. Bon à mi-mot d’accord…mais le fait était là. Kanell se demanda une fois de plus comment fonctionnaient les gens ici. Certainement pas comme chez elle en tout cas. Qu’est-ce que ça pouvait lui manquer d’ailleurs. Dans cette ville, tout le monde taisait son passé et ne parlait qu’à mi-mot. Pour quelqu’un habitué jusque là à parler de tout et n’importe quoi, et à faire le récit de ses larcins en décrivant les réactions délirantes de ces pauvres détroussés ; tout ça autours d’un joyeux repas où coule de l’hydromel bien fraiche… la transition s’avérait compliquée.
Soufflant et s’excusant d’une voix lasse face à autant de manières encore relativement inconnues pour elle, Kanell entreprit d’essayer d’abandonner juste un temps ses habitudes de Korrigane. Plus difficile ? on ne faisait pas…

" Bien, bien… excusez-moi, oublions ce larcin que vous gardez jalousement… donc… "

Levant les yeux au ciel dissimulé par les toits, elle réfléchit à haute voix, comptant sur ses petits doigts les différentes valeurs énumérées précédemment par Fylik, afin de recouvrer le fil de la conversation initiale…

" Rentabilité, épreuves importantes… sécurité ! On en était là si ma mémoire est bonne. Et quoi d’autre ? Je suis pas entièrement convaincue de la rentabilité, vous avez l’air d’avoir une drôle de notion sur le partage du butin vous autres."

La korrigane s’était efforcée de reprendre son expression de tous les jours, mais une certaine lassitude s’était emparée de son humeur. Ce sentiment s’était légèrement imprimé dans sa voix malgré elle. Mais ça, Kanell se refusait de le montrer, reprenant un visage intéressé et un regard piquant. Le changement à effectuer se matérialisait dans son esprit, et il était balèze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caprice.korrigane@hotmail.fr
Fylik
Confrérie de l'Air
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-homme
Emploi: Joaillier
Grade: Plume (recrue de la confrérie de l'air)

MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   Sam 23 Aoû - 20:22

Comme pour expliquer son comportement, le demi-homme répondit, non sans sourire.

"C'est pas une question de jalousie, loin de là, mais c'est une question de confiance... avouez qu'on s'connait que depuis peu, et je ne veux pas nous mettre en danger ainsi. C'est pas du tout contre vous, mais je préfère me taire... pour le moment."


S'étant expliqué et espérant n'avoir froissé encore plus la Korrigane, il répondit à sa question.

"Et ben... ce qu'on trouve, on le garde, ce qu'on ne veut pas, on le revend. Il existe des moyens d'échanger des objets contre des écus... enfin, encore faut-il savoir qui aller voir. Et c'est l'intérêt du groupe, entre autre."

Il lui semblait s'être exprimé assez clairement et avoir résumé correctement la situation. Le demi ne savait toujours pas que faire. D'un côté, le lui proposer ne serait pas trop dangereux, elle ne connaissait que lui, et en cas de problème, ce serait sa parole contre la sienne. Le semi appréciait la Korrigane mais n'était pas certain de voir juste dans son jugement. Lui qui, autrefois, était si ouvert... la trahison l'avait amèrement déçu et l'avait mené en prison où la vie ne fut pas facile, autant physiquement que psychologiquement. La confiance, maintenant, il ne savait plus à qui la donner, et lorsqu'il l'avait donnée, il ne savait plus s'il faisait bien. Sauf pour une personne, à présent, en qui il avait toute confiance. Cette personne l'avait aidée, à sa façon, même si, avant tout, ce n'était pas pour Fylik qu'elle avait fait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée presque tranquille.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée presque tranquille.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Dans un moment (presque) tranquille ... (PV Calypso)
» Une journée presque ordinaire (PV Stefano)
» Une journée presque tropicale mais une recontre qui rafraîchit le coeur ! (solo)
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Le Centre Ville :: La place du Marché-
Sauter vers: