Les Terres Oubliées

Forum Rpg héroic fantaisy
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'exil [Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: L'exil [Libre]   Mer 3 Sep - 14:52

Il chevauchait maintenant depuis deux bonnes heures dans la plaine, Il avait pris une direction différente de celle de Kinsha et il se retrouva bien vite dans un endroit totalement inconnu. Il avançait lentement désormais d'abord pour ne pas fatiguer sa monture outre mesure et ensuite parce qu'il n'avait pas envie de se presser. Tout cela lui rappelait l'époque où il protégeait des convois, l'époque où il avait beaucoup voyager et faillit devenir quelqu'un d'honnête et droit. Aujourd'hui ces mots ne pourraient plus lui correspondre et il en était certainement mieux ainsi.

La journée passa assez rapidement, il ignorait la distance qu'il avait déjà couverte lorsque le soleil déclina. Il était toujours dans une plaine, mais on distinguait au loin quelques reliefs boisés. Un lapio qui passa devant lui, le décida enfin à s'arrêter. Il laissa sa jument brouter un peu et partit chasser ses petits animaux. Il ne fut guère difficile pour lui d'en tuer un à l'aide de son arc.

Il revint et fit un feu alors que les derniers rayons du soleil s'éteignaient au loin. Il s'aménagea un petit camp de fortune à l'aide d'une toile qu'il avait amené et de quelques piquets en bois. Puis il s'occupa de son dîner, l'esprit apaisé par le calme de ces terres désertées.



[Hrp] Ce Rp est ouvert à qui le souhaite [/hrp]

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mar 9 Sep - 20:31

Messalyne avait les pieds en compote. Elle avait marché toute la journée sur un sentier boisé ne sachant pas où ça la mènerait. En réalité, cette situation ne la changeait pas de d’habitude. Ses jours se résumaient à cela : marcher toujours plus de l’avant, à travers des contrées toujours plus lointaines et inconnues. La Demie allait s’arrêtait là, sous les branches protectrices de cet arbre à quelques pas du sentier. A cette pensée, un long bâillement lui vint, la faisant s’étirer ses muscles endoloris par cette journée d’errance. Messalyne s’assit sur la mousse moelleuse et fraiche. Manquant de se laisser aller, Morwen la remit sur le droit chemin d’une voix mauvaise, comme à son habitude :

*C’est ça ! Endors toi en manquant bien d’avoir observer alentour ! et demain tu chourineras encore, parce que j’aurais dut te protéger pendant la nuit !*
" Rhaaan Morwen j’en ai plein le dos pitié…. "
*Il y aura de la viande fraiche au petit déjeuner les amis !!*

Conclue sa sœur attentionnée d’un ton enjoué. Ce qui suffit bien entendu à remettre la jeune fille sur ses deux pieds, et à la faire crapahuter jusqu’au sommet de son abris. De là, elle avait une vue imprenable sur les terres, et pour son plus grand bonheur : sur une grande citée endormie. Enfin de la civilisation ! Des gens à qui parler, un petit lit bien douillet…

*Et des criminels à tous les coins de rues….*
" Tait-toi donc ! "

Sans plus attendre, et ses jambes recouvrant des forces toutes neuves, Messalyne s’élança sur le sentier. Courant presque, comme si ce qu’elle avait vu allait disparaitre, que ce n’était qu’une illusion crée de toute pièce par son esprit épuisé. La végétation commença à se raréfier. Elle se rapprochait des grandes plaines encerclant la ville. Soudainement, une légère brise s’engouffra dans ses cheveux, semblant enflammer l’air ambiant. La Demie était enfin sortie de l’ombre de la forêt et s’élançait à présent à travers plaines. Un manque de couverture qui sembla affoler Morwen, réprimandant Messalyne et la conjurant de se mettre à couvert, ou au moins d’avancer plus prudemment. Des paroles qui arrachèrent un petit rire moqueur à la jeune fille.
Néanmoins, toute la volonté d’entrer en ce lieu n’eut pas suffit pour ses petites jambes, qui commencèrent à se plaindre de cet indigne traitement qu’était le leur. Condamnée à avancer plus lentement, elle porta son regard sur ce nouveau paysage aux arbres rares. Elle les aimés, mais elle en avait un peu soupé. Dans ce sombre tableau aux couleurs de la nuit, Messalyne remarqua une tache orangée, pas si loin que ça ; provenant probablement d’un feu.

*Et voilà ! je t’avais bien dis que tu t’attirerais des ennuis tôt ou tard ! *

La jeune Demie était un peu inquiète. Jusque là, elle s’était fiée à Morwen, ce qui l’avait protégé dans bien des cas ; mais ce qui l’avais aussi privé de relation sociale, ne s’en tenant qu’au strict minimum, quand elle ne se faisait pas passer pour sourde et muette ! Son inquiétude laissait naitre cette chaleur grandissante et caractéristique de la prise de contrôle de sa sœur. Ne sachant pas encore à qui elle avait à faire et refusant de se réveiller une fois de plus au pied d’un cadavre tout frais ; Messalyne lutta, se prenant la tête entre ses deux mains :

" non attend ! il ne nous veut peut-être pas de mal ! "
*laisse moi faire avant que tu ne fasses une nouvelle bêtise…*

La demie s’approcha néanmoins. Doucement. Les mains bien en vue, pendant le long de son corps. La peur au ventre et combattant son démon, elle pénétra dans la lueur du feu et adressa à l’individu un timide :

" bonsoir… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mar 9 Sep - 22:29

L'elfe allait commencer son repas lorsque sa jument montra des signes de nervosité. Grâce aux particularités liées à son espèce, il repéra bien vite que quelqu'un approchait. Sa main glissa un instant sur sa dague, juste pour s'assurer la présence de celle-ci. Il regrettait déjà ses deux armes fétiches qu'il avait dû abandonner à Binla.

Il retira doucement son gibier du feu, jugeant celui-ci suffisamment cuit. l'inconnu qui traînait dans les parages ne faisant pas de gros efforts pour rester discret, Yorwan ne voyait aucune raison de paraître agressif. A peine quelque minute plus tard un timide bonsoir vint troubler le silence ambiant.

C'était à première vue une jeune femme, mais Yorwan ignorait à quelle race elle appartenait exactement et cela n'avait, après tout, pas grande importance.


-Bonsoir, asseyez-vous si vous désirez. Ce feu n'appartient qu'à lui-même.

Il avait parlé d'un ton neutre, et son expression resta inchangée, il n'avait jamais aimé laisser transparaître ses sentiments. Avec douceur, il dégaina sa dague et découpa doucement différents morceaux du lapio qu'il plaça dans deux morceaux d'écorce. Puis son regard se posa à nouveau sur l'étrange inconnue, il lui tendit l'une de ses assiettes improvisées.

-J'imagine que vous avez faim...

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inox
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Emploi: Clerc
Grade: Prètre

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mar 9 Sep - 23:24

Le jour c'était lentement décliné pour laisser place à l'obscurité du soir. La forêt était devenu obscure et les formes des arbres presque fantomatiques. Les arbres se balançaient violemment, les importantes bourrasques torturent les vieux cèdres et les martelant de fin perle de pluie ce brisant au contacte de leur écorce.
Malgré l'obscurité, Inox se devait de continuer son avancer. Une progression lente mais certaine, en de telle lieu il était impératif de savoir ou pauser les pieds afin d'éviter toutes mésaventure.

Selon les indications de son vieux maître et père Théodore, il devrait marcher trois jours et trois nuits sans repos vers l'ouest, pour arriver à Binla sans rencontre néfaste à son voyage. Les démons guettaient dans l'obscurité à l'affut de voyageur égarés pour assoiffer leur désir de tuer.

Âpres avoir marcher plus d'une heure dans la mélasse de feuille et de boue, la forêt prenait une allure clairsemée laissent apparaître au loin les remparts d'une grande citer.
Un pique de chaleur parcouru le corps d'Inox, sont long voyage allait enfin toucher à sa fin et ses jambes tremblotent pourraient enfin trouver le repos. A bout de souffle et épuiser par la fatigue, il se sortie de l'obscurité sylvestre et se laissa tomber sur les genoux dans l'herbe humide. La douce lueur de la lune et les gouttes d'eau venaient caresser sa joue d'une fraicheur apaisante.

Après cinq bonnes minutes de détente, Inox se releva. Une lueur attira son regard, une lumière chaleureuse oranger émanait d'un petit bivouaque situé non loin de sa position.

*Peut être pourrai-je m'abriter le temps de retrouver mes forces.*

Inox se remis en route psalmodiant une prière pour se donner le courage d'atteindre se petit havre de paix au milieux de la plaine en furie sous les trombes d'eau.

"Il faut que tu saches que le jour naît toujours même si la nuit semble ne jamais devoir finir.
On ouvre toujours les yeux,et seule la maison abandonnée garde ses volets clos.


La neige et la glace n’ont jamais empêché l’herbe de pousser, les bourgeons d’éclater, les fleurs de s’épanouir et d’embaumer, le printemps de renaître, l’été de tout ensoleiller, les oiseaux de chanter la gloire du Créateur.

As-tu déjà vu combien sont belles les fleurettes qui naissent après la boue dégoûtante des jours sombres de l’hiver ?
De la terre noire sortent les plus belles fleurs.
De la boue pourtant épaisse peut jaillir l’arc-en-ciel, mais le geste doit venir de toi.


Accepte les gestes qui t’aideront. Ne repousse rien, ne rejette rien, et si ton cœur enfin nettoyé de ses ombres accepte de recevoir la tendresse, il vibrera d’espoir, car derrière les nuages les plus noirs, le soleil brille toujours ; et même si la tempête dévaste en faisant rage, saccage, anéantit, le moment vient toujours où l’arc irisé scintille dans le ciel pur, débarrassé de ses ombres, et la vie est là.

Alors, espère et crois.
Croise tes doigts en un geste d’humilité,
et sache en toute simplicité prier.
"


Inox était maintenant à quelques pas du camps. Une jeunne femme ce trouvait prèt du feu ainsi qu'un Drow. La femme en question parla à l'homme assit prèt du feu, mais Inox était encore trop loin pour percevoir ce que cette dergniere demanda au drow. Il continua son approche et arriva à hauteur de la dit personne. Il posa délicatement sa main sur son épaule puis murmura ces mots aux deux individu.

"Excusez moi, Je vous dérenge ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mer 10 Sep - 11:22

La douceur des paroles de l’inconnu fit disparaitre sa peur, entrainant avec elle, la voix colérique de Morwen. Il n’y avait aucune sympathie dans le ton de sa voix, mais aucune agression non plus. Simplement la gentillesse des mots en eux-mêmes. Rassurée, Messalyne esquissa un sourire de remerciement, acceptant par là même le dîner que lui proposait l’inconnu. Lentement elle s’assit dans la chaleur du feu. Un petit réconfort accueilli gracieusement par tous ses muscles endoloris. La Demie goutta son repas et apprécia la saveur de la viande. Ça faisait tellement de bien, surtout après n’avoir avalé que des racines et des baies depuis plusieurs jours.
Dégustant en silence, Messalyne observait l’homme du coin de l’œil. On aurait dit un elfe, mais il avait une peau sombre. Un détail qui ne la reportait à rien de connu. Cette brève analyse déclencha le rire moqueur de Morwen, tranquillement installée quelque part dans son esprit ; suivit d'une pique glacée à l'encontre de la jeune fille :

*pauvre sotte ! tu ne connais donc rien du monde ? encore une chance que j’ai tué ton bon à rien de père sinon tu serais encore à te demander ce qu’est une Margueritte !!*

" tais-toi ! tais-toi… "

Elle aurait dut prendre l’habitude depuis le temps que sa sœur la " taquinait " comme elle le lui disait souvent ; avec cette triste histoire. Mais il n’en était rien malheureusement. Des larmes coulaient silencieusement sur ces joues et la récrimination envers Morwen avait fusée d’entre ses lèvres. D’une façon à peine audible, mais elle avait été dite. C’était une erreur. Lorsqu’elle n’était pas seule, la Demie se devait de dialoguer avec sa sœur uniquement par la pensée. Si elle ne prenait pas cette précaution, les gens la rejetaient, lui lançant des regards soupçonneux. Il était tellement plus simple d’être isolée.

*Arrête de chouiner ! il va y avoir de la visite !*

Messalyne sécha ses larmes d’un revers rapide de sa main libre et tendit l’oreille. Effectivement, quelqu’un s’approchait : bredouillant un poème peut-être. Elle ne savait pas trop, mais cette façon de parler doucement et en continu l’y faisait penser. Espérant que l’étranger ne prendrait pas trop en compte sa réaction de tout à l’heure, la Demie s’adressa à lui d’une voix douce et encore timide :

" Vous venez de la citée que j’ai aperçu là-bas ? "

*Si il connaissait de quelle couleur étaient les pâquerettes aurait été une question plus intéressante Messalyne… », Répondit Morwen d’une voix exaspérée.

*Rho ! la ferme toi !*

Une vague de colère parcourut son visage, ce qui été un sentiment tout à fait hors contexte par rapport à ses propos, mais peu importe ; avant de revenir à une expression douce et toujours un peu apeurée. Les pas s’étaient rapprochés, et l’individu en question devait se tenir approximativement derrière la Demie. Le poème qu’elle avait entendu jusque là ne l’avait pas inquiété sur les intentions de ce dernier. Néanmoins, Messalyne n’avait pas prévu qu’une main se poserait sur son épaule. Un violent frisson de surprise la parcouru, une pique de terreur lui poignant le ventre, Morwen allait passer devant, quand une voix douce la stoppa net :

"Excusez moi, Je vous dérenge ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mer 10 Sep - 12:08

Lorsqu'il avait quitté Binla, le soleil était encore présent mais ilsemblait maintenant que la pluie souhaitait commencer à tomber. Sa "tente" n'était en fait qu'un pan de toile tenu par deux piquets et tournée vers le feu mais cela protègeait relativement bien de la pluie encore assez légère.

Yorwan entendit son invitée murmurer des paroles mais il n'y prêta pas vraiment attention. Son esprit était déjà concentré sur le nouvel inconnu qui approchait. Décidément il avait mal jugé ses terres, elle ne semblaient pas du tout désertées. Lorsque la jeune femme lui demanda s'il venait de la ville il décida de rester prudent.


-J'y suis déjà allé mais pour le moment Kinsha est ma demeure. C'est un petit village Korrigan situé dans la grande forêt.

L'autre individu se rapprochait rapidement, il ne faisait aucun doute maintenant qu'il souhaitait lui aussi se joindre à eux. Quant à la jeune femme, elle semblait un peu perdue. Il allait l'interroger, au moins pour connaître son nom, lorsque le troisième personnage fit son apparition.

Un rapide coup d'oeil lui révéla que c'était certainement un humain, et la croix qu'il portait au cou semblait indiquer son appartenance au milieu religieux.

"Excusez moi, je vous dérenge?"

-Pas moi...

Cette réponse était surtout un clin d'oeil à la jeune femme dont il ignorait toujours le nom mais qui semblait légèrement apeurée.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Lun 22 Sep - 17:03

*Rhaaaaaaa ! un religieuuuuux !qu’il s’en aille !qu’il…*

Agacée par les hurlements de Morwen, la Demie dégagea rageusement son épaule de la main de l’individu ; avant de lui adressé un petit sourire bienfaisant.

*voila t'es contente?! maintenant tu la ferme!*

En profitant pour le jauger, elle ne put que constater son appartenance à la religion ; la croix qu’il portait autours du cou ne pouvait laisser envisager autre chose. Ainsi donc, sa sœur ressentait ça ? Intéressant. Il lui faudrait donc éviter tout ce qui avait attrait aux cultes, au risque de voir son crâne exploser.
La pluie légère battant doucement la toile tendue au-dessus d’eux avait quelque chose d’apaisant. Sans compter la chaleur et la lumière accueillante du feu. En un tel contexte, la Demie ne put que se détendre, et retrouver l’espace d’un instant la sérénité d’un passé perdu.
Reportant son attention sur l’elfe noir, elle entreprit des présentations un peu tardives :


"Mon nom est Messalyne. Je pense qu’il est inutile de vous dire que je viens d’arriver dans le coin. "

Remordant dans son diner, elle jeta un regard sur l’homme de foi les observant. Elle espérait juste qu’elle ne l’avait pas vexé à se dérober de la sorte. Déglutissant, Messalyne reprit :

" Il y a un village korrigan dans le coin ? je pense d’avantage me diriger vers la citée là-bas " désignât-elle d’un signe de tête.
" Vous ne craignez pas d’aller chez les Korrigans ? j’ai toujours entendu dire que ces êtres étaient malsains et de mauvais plaisantins. "

*C’est qu’il est plus débrouillard que toi idiote ! c’est pas un halfelin ! et encore, des halfelins… il y en a des beaucoup plus malin que toi ! Mais il a fallu que je tom…*
*Morwen, va donc importuner quelqu’un d’autre ne serait-ce que deux minutes*
*ça serait moins drôle !*

Morwen partit d’un rire tonitruant, obligeant Messalyne à secouer la tête et à plisser les yeux le temps qu’elle se taise à nouveau. Recouvrant toutes ses capacités intellectuelles, la Demie prêta intérêt aux paroles du Drow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Sam 27 Sep - 11:19

Le nouvel arrivant n'ajouta rien, préfèrant ainsi observer les deux étranges personnages qui campaient au milieu de la plaine désertée. La remarque de la jeune fille qui s'appelait donc Messalyne ne surpris pas vraiment Yorwan. De nombreuses rumeurs circulaient au sujet des Korrigans et de leurs étranges coutumes.

-Je n'ai aucune raison de craindre les korrigans, malgré leur sens de l'humour assez particulier ils sont très acceuillants.

Il marqua une longue pause, on aurait d'ailleurs put croire qu'il allait s'arrêter là mais soudain sa voix s'éleva de nouveau.

-Et qu'espérez vous trouver à Binla ?

Le ton était assez méfiant, comme si il cherchait un éventuel secret qu'elle serait entrain de lui cacher. A vrai dire c'était plus une façon de jouer avec elle, il voulait la déstabiliser pour mieux la comprendre. Ce genre de pratique était très répandue chez les drows et très utile pour savoir à qui ont avait à faire.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mer 1 Oct - 19:07

Messalyne écouta le Drow, l’observant de coté, du regard bienveillant qui lui était propre. Il n’était pas très évasif, et s’était contenté de courtes réponses aux peu de question qu’elle lui avait posées. Un silence semblait s’installer, et la jeune fille commençait à se demander si elle n’allait pas enfin de compte reprendre sa conversation intérieur avec Morwen ; quand finalement, il brisa le silence d’une question brève et méfiante. Un ton qui l’obligea à bien peser ses mots avant d’y répondre. On aurait put croire qu’il essayait de percer son secret. Ce revers de conversation fit adopter au doux visage de Messalyne, un regard méfiant à son tour. Cet individu n’était peut-être pas aussi accueillant qu’il l’avait laissé croire jusqu’à maintenant.
Peut-être sa sœur décelât-elle le doute chez sa moitie ? Ou peut-être que cet être sombre et mystérieux, plut à son coté mauvais et calculateur ? Le fait est que Morwen se fit plus douce que d’ordinaire, et se plaçant du coté de la Semie par son éternel rôle de protection ; elle susurra quelques indéniables faits et recommandations.


*Voila un être comme je les aime. Mystérieux… au point de ne pas se présenter. Lui au moins à le sens de sa protection. Joue là-dessus. Détourne la question. Dire pourquoi tu es là risque de nous démasquer.*


L’esprit de la jeune fille fonctionnait véritablement sous le contrôle de Morwen. Calculateur et protecteur. Ses pensées qui deviendraient bientôt des paroles, étaient froides et arrogantes. Néanmoins, ces mots sortirent de la bouche de Messalyne. C'est-à-dire d’une voix douce et chantante, conférant un sens tout à fait inhabituel et très certainement déstabilisant.

" Ce que j’espère ne regarde que nous. Nous et nous seules. Certainement pas un être comme vous, restant dans l’anonymat le plus parfait et prenant une route ne menant à aucun village korrigan. "

Son regard brillant d’une joie mauvaise se porta sur la route qu’elle avait descendu il y a peu, et où se situait à présent ce campement improvisé. C’est toujours avec une voix apaisante et des mots durs, ainsi qu’une seule et même personne, s’exprimant pourtant avec un " nous " que la jeune fille poursuivit :

" ça nous le savons bien. Nous en venons… ou bien vous êtes vous égaré peut-être ? "

La fatigue accumulée par ce long voyage commençait à avoir raison des forces de Messalyne. Et c'est à son insu que sa sœur parvenait à prendre petit à petit le contrôle. Il suffirait de peu. Une réaction trop brutale du Drow, entrainant peur ou colére, et morwen prendrait le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Ven 3 Oct - 12:50

Un léger sourire s'étira sur les lèvres de l'elfe noir, elle semblait possèder un certain caractère et, tout comme lui, le goût du mystère. D'un geste discret il posa la main sur son coeur pris un air désolé.

-Pardonnez moi, mon attention n'était pas de vous offenser.

Il murmurait avec une attitude très séductrice, songeant intérieurement que le sage moinillon, quelque soit sa confession, réprouverai pieusement cette façon de se comporter. Curieusement celui-ci ne disait plus un mot, aussi Yorwan s'en désintéressa rapidement. Il s'interrogeait plutôt à propos de l'étrange jeune femme qui se tenait devant lui avec un air de défi. Pourquoi avait-elle employé le "nous" pour se désigner ? Il songea qu'elle appartenait peut être à une ancienne famille noble de Saona.

-Cette route n'est pas tout à fait celle du village korrigan dont je vous ai parlé mais j'ai eu l'envie de visiter un peu les environs.

Et bien qu'il n'ait que très peu d'importance mon nom est Yorwan.


Ainsi il espérait l'avoir rassurée, partiellement tout du moins. Une idée lui vint alors à l'esprit, une idée qui l'aiderai peut être à satisfaire sa curiosité.

-Si vous en avez le temps, faîtes un détour avec moi à Kinsha, ce sera un plaisir de vous faire visiter. Certaine rumeur disent que Binla est devenue bien peu acceuillante ces derniers temps.

Il aurait pu trouver toutes les excuses possible à son attitude, la vérité était que cette jeune femme exerçait une attirance sur lui. Au-dela de tout raisonnement logique, il ressentait le besoin d'en savoir plus sur elle.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Sam 4 Oct - 18:42

La réaction plus que douce de Yorwan n’arrangea pas les affaires de Morwen. Néanmoins, l’épuisement physique de sa moitié ne permettait pas à cette dernière de la renvoyer loin dans un recoin de son esprit. Si l’ont avait pu mettre en scène cette situation intérieure : Messalyne s’efforçait à maintenir la porte entrouverte, de la pièce dans laquelle Morwen jouait des pieds et des mains pour l’y enfermer.
Il lui fallait s’endormir pour recouvrer les forces dont elle avait besoin quotidiennement, afin de garder le " contrôle ". Dans le cas contraire et surtout limite, qu’elle vivait en ce moment, les deux esprits cohabitaient tant bien que mal : la folie de l’une et la douceur de l’autre.

" un nom n’a que peu d’importance comme vous le dites, que lorsque l’ont veut le dissimuler… nous savons ce que c’est, no… "

Un bâillement et un dodelinement de la tête vinrent couper net la phrase de la jeune femme. Un sujet qu’elle ne prit pas la peine de reprendre là où il s’était arrêté ; comme s’il n’en avait même jamais été question. D’ailleurs Messalyne se retrouva toute entière aux commandes de son esprit. Ce ne furent pas les propos calculateurs de Morwen qui s’élevèrent, mais le cœur épuisé de la Demie :

" J’ai tout mon temps je ne suis attendue par personne d’autre que par le Temps lui-même. Et les galères que j’ai déjà connue me suffisent amplement. "

Une interrogation se fit naître tout à coup. Oui se serait très bien de visiter ce village de Ki…Ki-quoi déjà? Mais ça ne serait que pour demain matin. Où allait-elle dormir en attendant? Elle se voyait mal abuser de l’hospitalité du Drow. Il l’avait déjà accueilli et nourrit. Messalyne jeta des regards vifs et précis aux alentours. Il pleuvait. Il lui faudrait remonter la route pour atteindre les branchages protecteurs de la forêt. Le fait est, que ce n’était pas la porte à coté. Le fardeau de la fatigue pesa sur ses épaules et lui fit fermer les yeux à peine quelques secondes. Un court lapse de temps qui suffit à Morwen pour revenir faire un petit clin d’œil à Yorwan ; s’exprimant toujours par la voix douce de sa sœur :

" Vous nous céderez une couverture? Sinon il faut que nous allions de ce pas rejoindre la forêt. Alors ça serait bien d’avoir une réponse claire et rapide si nous devons prendre le temps de remonter là-bas. "

Son éternelle méfiance s’était amenuisée face à ce personnage pourtant sombre. Morwen était toujours ainsi. Elle se méfiait des trop grands sourires et préférait presque les regards durs. Peut-être se reconnaissait-elle à travers? Qui se ressemble s’assemble… enfin…pas dans son cas pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Dim 5 Oct - 20:08

Les propos de Messalyne au sujet des noms et de leur usage avait réveillé la curiosité de Yorwan. Même si cela ne devait rien lui apporter, il aimait garder pour lui l'exclusivité du mystère et ferait tout pour en savoir plus. Tout le monde ou presque à quelque chose à cacher. Le vrai pouvoir appartient à ceux qui connaissent ces mystères et savent les utiliser.

Yorwan fixait le feu comme pour y découvrir la clé de tout les secrets. Lorsqu'elle lui répondit au sujet de Kinsha il ne sut exactement si c'était un oui ou un non. La façon dont elle parlait de son passé laissait à penser qu'elle voulait le fuir, mais il finirait bien par en savoir plus.


-Mes galères me permettent de me sentir vivant. Je ne vois aucun intérêt à vivre dans le calme plat d'une vie simple et inutile. Mais c'est peut être parce que je ne connait pas ce genre de vie.

Il en disait peut être trop, ou bien pas assez pour tirer d'elle quelques confidences. Il fut ensuite très surpris que Messalyne lui demande "l'hospitalité" pour la nuit. Non pas que ce fut anormal avec n'importe qui d'autre, mais Yorwan ne connaissait guère que deux personne dans tout le Kinoï qui accepterait de dormir non loin de lui. Les elfes noirs ne s'embarassent pas de scrupule lorsqu'ils ont l'occasion de trancher la gorge à une personne qui aurait eu la négligence de s'endormir sous leur yeux.

-Naturellement vous pouvez dormir ici...

Il alla chercher une seconde couverture, puis après être revenu il reprit la couversation.

-Si ce sont vos galères qui vous ont conduit ici, j'imagine que vous préfèrez les oublier.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Lun 6 Oct - 19:57

Bien! Ça serait ça en moins pour ces pauvres jambes qui ne pouvaient plus la porter. Yorwan lui tendit une couverture, avec laquelle Messalyne se couvrit les épaules. Cette soudaine chaleur contrant le vent frais, s’étant levé avec la pluie ; et la fatigue accumulée, firent frissonner de bonheur la jeune femme. Cette chaire de poule prit une toute autre tournure lorsque le Drow embraya sur son passé. La Semie se refusait de divulguer ce qu’elle avait fait. Non! Ça n’était pas de sa faute! C’était Elle! ELLE qui l’avait tué!
Un grognement de consternation se fit entendre. Dans son esprit bien sur, mais aussi d’entre ses lèvres.

" Toujours en train de se plaindre celle-la. Il n’y a pas eu de galères à proprement parlé en plus. Elle en rajoute toujours des tonnes… "

Que se passait-il? Messalyne ne pouvait retenir les pensées de Morwen. Sa moitié n’avait pourtant pas prit le contrôle puisqu’elle l’entendait, qu’elle assistait à ce qu’elle disait! Une chose qui ne lui était jusque là jamais arrivée. Il ne fallait pas qu’elle parle de sa maladie! Il ne fallait même pas qu’il se doute! Prisonnière de son propre crâne, la Semie hurlait intérieurement.

*TAIS-TOI! NE DIS RIEN IDIOTE! C’EST DE TA FAUTE! TOUT EST DE TA FAUTE*

" …le fait est que cette barrique de père a essayé de nous…AH! "

Un cris de douleur brisa la voix calme de la jeune femme, qui se balança brusquement en avant, s’agrippant la tête. Ses cris avaient eu raison de Morwen. Son crâne était douloureux. Un son sourd lui vrillait les oreilles et lui embuait les yeux. Messalyne avait reprit ses droits, mais à quel prix? Cette sourdine se fit grésillement. Une sensation auditive qui ne lui permit pas de distinguer ce que lui disait Yorwan. Puis quand les mots redevinrent audibles, la Semie relâcha enfin ses pauvres oreilles, rouges à force d’avoir été comprimées de la sorte.

*sombre idiote! Refais moi ce coup là et je te jure que…*

Messalyne leva un regard à la fois perdu et désolé sur son interlocuteur, et demanda d’une voix éraillée :

" Pardon? Je n’ai pas tout compris… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Sam 18 Oct - 14:16

L'elfe noir n'avait pas tout compris des paroles pour le moins confuses de Messalyne. Il sursauta presque lorsque celle ci poussa un cri de douleur. Il n'y avait pourtant aucune raison pouvant expliquer cela, du moins extérieurement. Ce genre de comportement insitait à la prudence, aussi posait-il maintenant sur un elle un regard interrogateur et méfiant. Elle avait été à deux doigts de lui dévoiler quelque chose d'intéressant au sujet de son père, une chose qui semblait la troubler particulièrement. Poussé par le sentiment que les dernières paroles de la jeune femme avaient une importance particulière, il tenta de lui soutirer les informations manquantes.

-Ca va ? calmez-vous, vous ne risquez rien... Votre père vous a fait du mal ?

Il avait parlé d'une voix douce, trop douce. Sa main vint se poser sur l'épaule de Messalyne et il continua avec la même douceur.

-Les blessures du passé son moins lourdes à porter lorsqu'on les partage.

Lorsqu'elle eut reprit totalement ses esprits, il sembla qu'elle n'avait rien entendu de ses dernières paroles, ou tout du moins, qu'elle ne souhaitait pas en tenir compte. Malgré son air totalement perdue, Yorwan doutait qu'elle se laisse encore aller à des confidences, il n'insista donc pas de la même manière.

-Vous êtes souffrante ? j'ai cru un instant que vous alliez perdre connaissance, peut être les évènements que vous avez évoqué sont-ils encore trop douleureux.

Il n'avait aucun remord à la mettre mal à l'aise pour obtenir se qu'il souhaitait, mais il prenait garde à rester le plus courtois possible afin qu'elle ne puisse vraiment lui reprocher quoi que ce soit. Cela faisait un petit moment que le feu n'avait pas été alimenté, mais si la lumière disparaîssait progressivement, la chaleur dégagée par les braises continuait à adoucir la température.

Le prêtre ne semblait pas vouloir partager plus que le feu et le comportement étrange de Messalyne ne l'avait nullement fait tiquer. Yorwan commençait à songer sérieusement à dépouiller cet importun... et peut être à l'égorger pour la forme. Il n'appréciait pas spécialement de parler avec Messalyne alors que le prêtre pouvait écouter mais celui-ci semblait si peut intéressé que s'en était rassurant.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian


Dernière édition par Yorwan le Sam 25 Oct - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwawënia
Reine de Binla
avatar

Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Haut-Elfe
Emploi: Reine de Binla
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Lun 20 Oct - 18:55

Dans la fraicheur de la nuit, une chaude lueur illuminait trois silhouettes et une douce odeur de viande grillée se dégageait dans les environs. Une légère bise s'était installée et venait balayer les arbustes et buissons qui remplissaient la plaine. Un peu plus loin, l'orée de la forêt laissait deviner un bois sombre et habité de créature sans doute hostile.

Alors que les trois voyageurs discutaient (pour une majorité d'entre eux), de fortes présences firent progressivement leur apparition de la futaie. Tapie dans l'ombre, elles avaient d'abord senti une odeur de viande qui n'avait pu que les mettre en appétit. Curieuse et affamée, les créatures s'étaient approchées pour voir enfin une lueur, au travers des pins qui leur barraient la route. Puis, enfin, ils purent déceler la présence de plusieurs personnes. Restant à l'orée du tapis boisé, les créatures observaient. Plusieurs jours déjà qu'elle n'avait mangé que de petites créatures dont la vie ne tenait qu'à un fil. Elles étaient devenues des charognards : les créatures les craignaient et se cachaient suffisamment bien pour leur échapper.

La faim dévorait leur estomacs comme elles avaient envie de dévorer ces imprudents. Les ombres, silencieuses, sortirent de la forêt, à ras du sol, invisibles. Ellew s'approchèrent lentement des voyageurs. Quand elles seraient assez proches, elles sauteraient sur leurs victimes pour les désosser. Malheureusement pour elles, leur discrétion n'était rien comparée à celle de l'elfe noir qui ne tarderait pas à déceler cette présence, si ce n'était pas déjà fait. Les créatures devaient avoir la taille d'un grand chien et étaient deux, peut-être trois, difficile à dire pour le drow.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Dim 26 Oct - 13:31

Yorwan attendait la réponse de Messalyne lorsqu'un sons parvint à ses oreilles, le son d'une respiration, bien que difficilement preceptible, elle semblait toute proche. Yorwan se maudit intérieurement de n'avoir pas sentit le danger plus tôt. Il avait été distrait par sa conversation, jusqu'à en oublier la plus élémentaire prudence.

Il ignorait encore à qui il avait à faire mais le rythme des respirations lui laissa supposer des intentions hostiles. Il repéra deux respirations distinctes mais sans en être absolument certain. Son arc était rester accroché à la selle de sa jument, il n'aurait donc qu'une dague pour se défendre.


-J'espère que vous savez vous battre.

Ce murmure visait à la fois à prévenir son invitée du danger mais également qu'il n'avait aucune intention de courir des risques pour elle. Il tira son arme, silencieusement les yeux toujours plongés dans ceux de Messalyne. Tandis que derrière lui, peut être également en façe, leurs adversaires commencaient à approcher. Il attendait le premier assaut des mystérieux assaillants car il jugeait inutile d'aller à leur rencontre et les combattre seul alors que le prêtre et la jeune fille pouvait servir de chair à canon.

-Préparez vous...

Le rythme des respirations avait encore changé, ils allaient passer à l'attaque.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Dim 9 Nov - 0:43

[HRP: désolée pour le "léger" retard XD]

Les paroles de Yorwan devinrent enfin audibles dans le flou artistique de l’esprit de Messalyne. Quoi que…elle n’en était pas certaine mais il ne lui semblait pas qu’il avait répété ce qu’il lui manquait de la conversation… Mais peu importait, il y avait plus grave en ce moment : le choc entre les deux sœurs avait atteint le stade physique et ce, d’une façon peu délicate.
La jeune femme se gratta la gorge, gênée et quelque peu apeurée qu’il découvrit quoi que ce soit sur sa " maladie " :

" souffrante? Non du tout…fatiguée peut-être. "

Son regard était revenu se perdre dans la danse apaisante des flammes, évitant ainsi de communiquer un peu trop aisément son trouble intérieur, ou même, de percevoir que Yorwan semblait concentré sur toute autre chose.
Oui elle était fatiguée. Fatiguée de toute cette horrible histoire et de ce voyage, mais surtout épuisée de cette deuxième " Pensée " vivant dans son crâne. Personne ne pouvait comprendre ça ; ne jamais être seule, ne jamais pouvoir penser seule.

*haha!! Ça va être la fête soeurette!! *

Se fut encore Morwen qui la tira de ses moroses pensées. Comment ça "la fête" ? Qu’avait-elle encore perçu qui pouvait la…

-J'espère que vous savez vous battre.

Messalyne détourna brusquement la tête considérant le Drow. Celui-ci semblait tendu comme un prédateur guettant le bon moment pour fondre sur sa proie, mais pire que tout…il sortit une épée.

-Préparez vous...

Que se passait-il encore?…une forme sombre s’avançait derrière Yorwan.
_ Une pulsion dans sa tête _
Elle n’avait même pas à tendre l’oreille pour entendre des respirations de part et d’autre du campement
_ Une autre _
La Semie inspira et se stoppa net. Dans ses yeux où se lisaient la terreur quelques secondes auparavant, se terrait à présent un sentiment de folie et d’excitation. Un sourire sadique s’étira sur son visage, accompagné d’un petit rire malsain.
D’un geste lent et caressant, Morwen sortit sa dague. La dernière fois que le métal avait vu le jour, s’était lorsque Gambit en avait tâté. La Demie passa de assise à accroupie, ses muscles bandés, prêt à passer à l’asseau. Fixant la silhouette ennemie de son regard fou, Morwen lui adressa à mi-voix :

" Viens là mignonne…viens voir maman… "

La jeune fille n’avait rien d’une guerrière, il en faudrait d’ailleurs peu pour la faire choir… mais la folie qui la possédait était elle, plus forte que jamais.

[HRP: et on dit bonjour à Momo!!^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwawënia
Reine de Binla
avatar

Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 06/04/2008

Feuille de personnage
Race: Haut-Elfe
Emploi: Reine de Binla
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Dim 9 Nov - 2:36

Aux mots de l'elfe noir, le prêtre reprit contact avec le monde. Sans s'en rendre compte, il s'était plongé dans un état second, en communion avec ce en quoi il croyait, ce en quoi il avait foi et qu'il vénérait. Il prit son bâton d'argent en main, cherchant des yeux une quelconque menace. Celle-ci apparut rapidement sous des grognements désagréables. Se retournant, il fit face aux choses qui les observaient, dans l'ombre. Murmurant quelques mots pour les Sept, le semi-elfe attendait.

Silence. Comme un calme avant un assaut, un silence gênant demeura l'espace d'un instant. Une chose se faisait entendre : le vent venant siffler dans les branches, siffler dans le feu de camp, l'attisant par la même occasion. Ce silence ne fut que de courte durée lorsque les créatures, grognant, fondirent sur les imprudents voyageurs. Trois loups, affamés, bondirent dans leur direction. Chacune des charognards se jeta sur l'un des voyageurs, au hasard. Une seule chose les dictait : la faim. Rongeant leur estomac, s'ils avaient pu, ils se seraient crus mourir. A peu de temps de se jeter l'une sur l'autre, les loups abattaient leurs derniers atouts. Quitte ou double.

Un premier, large et aux poils hirsutes, se jeta sur le malheureux prêtre. Un second, plus frêle, en bien moins bon état, se jeta sur la jeune femme. C'était en elle qu'il voyait sa meilleure proie, car sans doute la plus faible. Enfin, un troisième se jeta de face sur l'elfe noir, à défaut d'autre chose. Trois mâchoires en avant, pleines de dents avides de sang, vinrent s'approcher à toute hâte de leur visage.

Le premier loup se jeta sur le prêtre qui put, de son arme, mise en travers, l'empêcher de lui arracher le visage. Les crocs, à quelques centimètres de son visage, lui arrachèrent de nombreux frissons. Puisant dans ses réserves, il repoussa son adversaire avant de lui asséner un coup à la tête. La créature ne sembla même pas vaciller, l'observant d'un regard sombre. Prêt à bondir, la créature observait sa proie. Derrière le semi-elfe, les autres tentaient de s'en sortir.


[HRP] Combat uniquement rp, faite-vous plaisir, blessé si vous voulez... ou les tuer directement Smile [/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Dim 9 Nov - 14:11

Un sourire s'étira sur le visage de Yorwan lorsque les créatures passèrent à l'attaque. Il était plus qu'impatient de faire couler le sang quelqu'il soit. Comme il l'avait espéré, les loups attaquèrent chacun l'un des voyageurs. Ce qui eu pour effet de réveiller le prêtre qui se révéla capable de se défendre.

*Dommage...*

Mais l'elfe noir avait son propre adversaire et il ne put gère l'ignorer plus longtemps. Ils se regardèrent avec la même faim dans les yeux lorsque l'animal charga dans l'espoir de mordre le visage sombre. Yorwan plongea sur le côté, et, avec une étonnante rapidité, sa lame vint caresser l'épaule de la bête. Pas suffisamment pour l'arrêter cependant. D'un pas sûr, le drow changea de trajectoire et repartit en direction de son adversaire à pleine vitesse. La pointe de sa dague ne toucha pas la créature qui anticipa l'attaque et bondit un peu plus loin.

Cependant Yorwan n'avait pas réellement eu l'intention de frapper, il souhaitait juste atteindre son cheval et venait de s'ouvrir le chemin. Sa jument, appeurée par les dangereuses créatures, tirait frénétiquement sur la corde qui l'empêchait de fuir.

L'elfe noir attrapa son arc mais n'eut pas le temps d'encocher une flèche que son adversaire bondit de nouveau sur lui. Yorwan n'eut que le temps de sauter et de s'agripper à une branche basse de l'arbre en dessous duquel il se trouvait, mais il ne fut pas assez rapide et les dents de la créature arrachèrent un fragment de son mollet.

Avec un grimace il se hissa sur une branche supérieur, banda son arc et tira sur l'animal qui avait osé le "goûter".La flèche alla se ficher dans le flanc gauche faisant suinter un mince filet de sang. Les yeux du drow se tournèrent vers les autres combattants.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian


Dernière édition par Yorwan le Ven 21 Nov - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mer 12 Nov - 0:29

La masse sombre et menaçante se décida à passer à l’attaque, pour le plus grand plaisir de Morwen. Au moment même où le loup bondit sur sa proie, la Semie bondit à la rencontre de SA proie. Une grande gueule parée de dents tranchantes et sentant la mort sortie des ténèbres pour venir se ficher dans l’épaule de la jeune femme, avant que cette dernière, faute de poids ; heurte le sol sous la force de cette bête affamée. Sa main armée, immobilisée sous la grosse patte griffue du loup ; la laissant désemparée sous les asseaux répétés fait à son épaule ; Morwen tourna brusquement la tête et mordit dans la paupière tendre de la créature. "Mordre" n'était même pas là le bon terme. On put dire qu'elle s'engageait là, à déchirer les chaires de l'animal ; tout comme la créature s'employait à le faire sur elle. Il n'y avait aucune différence entre ces deux là. Ils agissaient tout aussi bestialement l'un commel'autre.
Après la chair chaude, vint le globe visqueux de l’œil. Un étrange mélange de sang et de liquide salé vint se deverser dans la bouche de Morwen.

Surpris et surtout blessé, le loup fit un bond en arrière. Bondissant à droite à gauche, comme pour retrouver où était sa victime. Un court lapse de temps qui permit à la jeune femme de se relever dans un cris de douleur. Son épaule gauche était sérieusement amochée.

*ça tu vas me le payer*

Un mouvement attira son attention. Yorwan avait récupéré un arc et tentait de gagner un peu de hauteur ; quant au prêtre... la Semie n’eut guère le temps de s’attarder d’avantage sur ses compagnons. Le loup borgne et plus enragé que jamais grondait sourdement en la fixant de son œil unique. Morwen put y voir tous les scénarios possibles que la bête lui réservait. Cette vision déclencha chez elle un rire fou et tonitruant ; le sang visqueux s’écoulant de sa bouche, complétant ce portrait d’être plus dément que jamais.
Comme piquée au vif par cette provocation, la bête claqua bruyamment sa lourde mâchoire et dans un simili aboiement de rage, rechargea la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Ven 21 Nov - 16:52

Une fois sur sa branche et son arc en main, Yorwan ne risquait quasiment plus rien. Il constata bien vite que deux choix s’offraient à lui. Aider Messalyne et le prêtre ou les laisser se faire dévorer. La jeune avait été blessée à l’épaule mais elle ne semblait pas hors jeu pour le moment, quant au prêtre, il se débrouillait pas trop mal et maintenait son adversaire à distance. Pendant un petit moment, l’elfe noir pesa le pour et le contre jusqu’à ce que la créature qui l’avait attaqué ne vienne troubler ses pensées en essayant de sauter pour l’atteindre.

Calmement, il encocha une nouvelle flèche et visa cette fois-ci en pleine tête. Etant donné la distance relativement courte, la flèche atteignit sa cible et la créature s’effondra lourdement sur le sol.

Yorwan reporta son attention sur le combat. Le prêtre n’avait vraisemblablement aucune valeur marchande, il ne semblait pas posséder grand-chose et pour finir il était prêtre. L’elfe noir le regardait avec dégout lorsque, prit d’une impulsion soudaine, il banda à nouveau son arc et tira.

La flèche traversa l’abdomen du saint homme de part en part. Un sourire satisfait naquit sur le visage de l’archer. Voilà une façon de résoudre les problèmes qu’il appréciait plus que tout autres. Mais son sourire s’estompa lorsque son regard revint se poser sur Messalyne. Il hésitait un peu, n’ayant pas beaucoup plus de raison de la laisser vivre que l’autre. D’un côté il était curieux d’en savoir plus sur elle, et il pensait également pouvoir peu être en tirer quelque chose.

Finalement il décida de s’occuper de sa jambe, si elle était toujours vivante après, peut être qu’il l’aiderait.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Lun 24 Nov - 23:34

Le loup bondit sur Morwen, qui, toujours riant à gorge déployée, trouva tout de même le réflexe de se baisser, évitant ainsi l’asseau de l’animal. Elle semblait jouer avec un gros doudou un peu trop grincheux, dont la mauvaise humeur la laissait totalement indifférente.
Cependant, à sa grande surprise, son " joujou " ne réattaquait pas. Que pouvait-il bien faire? Attendre les prochaines neiges? Un petit coup d’œil amusé infirma cette solution. C’était l’heure de la pause casse-croûte semblait-il. Un bras en travers de la gueule, le loup semblait ronger un os. Un os à moelle de religieux qui plus est!! Il devait avoir l’estomac solide l’affreux!

Obnubilée par l’affront qui lui était fait, Morwen oublia tout : Yorwan pouvant l’abattre d'une flèche comme il l’avait fait pour le moine, la force de la bête qu’elle avait face à elle, jusqu’à rire comme elle venait de le faire. Coléreuse et perdue dans sa folie, la Semie courut vers la bête se repaissant, l’élocution hachée qu’utilisée Morwen accompagnant l’asseau :

" D’abord _ MOI!! "

Il était vrai que ça n’était pas vraiment l’heure de prendre sa pause déjeuner! Pas avec une folle furieuse qui semblait prendre un malin plaisir aux souffrances, ni avec un habile archer camouflé dans les feuillages! D’ailleurs, Morwen le lui rappela bien. Bondissant sur la bête, sa dague vint ricocher contre le crâne à la solide ossature du loup, avant de dévier dans la chaire tendre de la nuque.
Néanmoins, ce coup n’étant pas initialement prévu ainsi, il fut donc bien superflu dans la musculature de la bête.
Cette dernière, interrompue dans son repas, et ne l’entendant pas de cette oreille, lâcha le bras du feu prêtre pour préférer la gorge de la jeune femme.
En un reflex de survie bienvenu, Morwen planta sa lame dans l’imposant cou de la créature, manquant la jugulaire, mais lui permettant tout de même de desserrer un temps soit peu l’étau l'etreignant, et donc, de ne pas se faire égorger directement.

La Semie était dans une bien mauvaise posture et sans une quelconque intervention extérieur s’en serait sûrement fini pour elle.
Mais nul crainte ne se figurait sur son visage, au lieu de cela, elle se reprenait à rire d’une façon démente, presque effrayante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Sam 29 Nov - 12:34

La hargne avec laquelle Messalyne se battait contre cette créature avait quelque chose d'inhumain. Yorwan avait finalement terminé son bandage rudimentaire et observait avec attention. Elle semblait complètement démente, et il se demanda un instant lequel des deux combattants était le plus éloigné de l’humanité.

La façon dont la jeune femme mordait la chair de son adversaire le dégouta au point qu’il eu soudainement l’envie d’abréger se spectacle. Il oublia immédiatement l’idée qu’il avait eu un peu plus tôt de lui trouver une activité. Cette folie qui semblait la dominer était vraisemblablement incontrôlable. Néanmoins, le loup finit par avoir le dessus et Yorwan eut l’agréable sensation qu’on venait de déposer entre ses mains le pouvoir de vie où de mort sur autrui. Il se délecta un instant de ce sentiment mais un autre vint insidieusement le troubler. N’était-il pas au moins aussi fou qu’elle ? Il était ce qu’était sa race… Non, il ne l’était pas. Il n’avait pas prit la même voie que ses congénères, et bien que le mort borde également sa voie à lui, elle n’en était pas moins totalement différente.

Il décida avant qu’elle ne meurt de lui venir en aide. Il banda à nouveau son arc et après une longue inspiration bloqua sa respiration. Les deux corps étaient tellement proches qu’il ne pouvait être totalement sûr de ne pas toucher Messalyne. Il tira quand même. L’avantage d’avoir le cœur dur comme une pierre, c’est que les sentiments ne viennent pas gâcher un tir délicat. La flèche se planta en biais dans la poitrine de l’animal à peu de chose de celle de la jeune femme.

Il prit une seconde flèche et visa le dernier loup, plus fétiche que ses camarades qui se régalait d’une bonne chair soigneusement bénite. Peut être n’était il pas nécessaire de le tuer puisqu’il mangeait les preuves du meurtre de Yorwan.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian


Dernière édition par Yorwan le Sam 6 Déc - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Ven 5 Déc - 20:37

Un sifflement dans les airs vint perturber le rire de Morwen, en même temps que la bête s’affalait lourdement sur son corps. Comme pour s’assurer de l’impensable, la jeune femme fit bouger frénétiquement sa lame dans la gorge de l’animal…aucune réaction. Ce gros tas de poils puant était mort. Mais d’une mauvaise façon. Elle n’en était pas la cause. Quelqu’un avait osé lui voler sa proie! Et il n’y avait qu’une personne dans les environs pour faire cela.
La Semie s’extirpa difficilement de sous la pesante carcasse. Un vif regard sur cette dernière lui révéla une flèche plantée brillamment dans le poitrail de l’animal. Chose qui raviva sa colère. Messalyne aurait été bien reconnaissante qu’on l’ait ainsi tiré d’un bien mauvais pas ; mais avec Morwen le même geste avait une conséquence bien différente. Il n’était pas question de mission de secours, ni même de service ; mais bien d’un vol. Sa folie devait la suivre jusque dans la mort d’elle-même… ou d’autrui.

D’un pas lourd, Morwen se rapprocha de l’arbre dans lequel se tenait Yorwan. Sa dague fortement serrée dans sa paume. Il allait payer pour cet affront. Au fur et à mesure qu’elle se rapprochait, le Drow se distinguait de plus en plus dans les feuillages. Il encochait une flèche, il voulait donc la gue… non, pas avec elle du moins. Morwen suivit du regard ce vers quoi il tendait : le dernier loup, faisant ripaille de ce feu importun si peu bavard.
Oooooh ça ne se passerait pas comme ça! Ça serait donnant-donnant! Profitant de l’hésitation de Yorwan quant à la disparition des preuves de sa flèche " malheureuse " ; la Semie fit prendre à son bras valide tout son élan et c’est dans un lancé puissant et précis que le dernier loup s’écroula dans les entrailles lui tenant lieu de dîner.

Avec un long soupir de satisfaction, Morwen s’avança de ce même pas lourd vers le récent cadavre.
Un crissement humide accompagna sa lame quand elle l’extirpa de la tête de l’animal. Un regard amoureux et fasciné se posa sur l’arme recouverte de sang chaud. La Semie porta le plat de l'objet devant sa bouche et en lécha lentement la précieuse mixture. Pour un animal aussi chétif que l’était celui-ci, sa vie intérieure n’était pas si mauvaise.

Ce curieux rituel accompli, Morwen porta tout aussi lentement son regard sur Yorwan, question de voir s’il en avait fini de jouer au chat perché. Un sourire satisfait et malicieux se dessinant sur son visage pourtant si doux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Sam 6 Déc - 16:06

Il ne fut pas bien difficile de constater à quel point cette fille était folle, et sa réaction quant au dernier loup présent sur les lieux failli ne pas étonner le drow. Il avait très bien compris maintenant qu'elle était imprévisible et dangereuse. Peut être avait-elle de la chance d'être tombée sur quelqu'un d'aussi peu moral que Yorwan, n'importe qui d'autre ce serait enfui en hurlant et les portes de Binla ne se seraient pas ouverte pour elle.

Mais il ignorait encore si ses décisions étaient les bonnes, et l'expression satisfaite sur le visage de la jeune femme le fit douter encore plus. Il sauta avec souplesse à terre et la regarda avec une expression neutre, comme si rien ne s'était passé.


-Ces forêts ne sont pas si acceuillantes qu'il n'y paraît...

Il s'avança avec fluidité jusqu'à être à hauteur de Messalyne puis il récupéra sa flèche, encore plantée dans le corps du prêtre. Dans cette position, elle pouvait aisément planter sa dague dans le corps de l'elfe noir sans qu'il ne puisse rien faire pour l'esquiver. Il tourna la tête et son regard vint se plonger dans celui de la jeune fille puis murmura :

-A chacun ses secrets...

Puis il ajouta un peu plus haut :

-je n'ai pas spécialement envie de dormir avec des cadavres, et l'odeur du sang va sans doute attirer d'autre prédateur. J'avais repèré une autre clairière au bord d'une rivière un peu plus loin, si tu ne sais toujours pas ou dormir tu es toujours la bienvenue mais...

Un sourire se dessina sur ses lèvres,

...lave toi.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exil [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Les Alentours de Binla :: La Vallée-
Sauter vers: