Les Terres Oubliées

Forum Rpg héroic fantaisy
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'exil [Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mar 16 Déc - 21:37

Morwen observa attentivement les faits et gestes de l’elfe, s’attendant à toute agression de sa part. Mais il n’en fut rien…c’en était presque frustrant. D’ordinaire, les gens alentours partaient en courant, l’agressaient, ou s’écartaient lentement, la tête basse ; comme ils le feraient fasse à un terrible prédateur. Mais malheureusement pour elle, il semblait que cet être soit différent des autres ; ne semblant même pas avoir assisté à une traître action de ce qui s’était passé ici.
Le neutralité apparente sur ce visage permit ainsi à Morwen d’abaisser sa vigilance. Les paroles du Drow coulaient sur elle, sans qu’elle n’eut besoin de se désintéresser de lui. Un bâillement lui piquait même le fond de la gorge lorsque " son voleur de proie " lui précisa d’un air presque amusé qu’elle ferait mieux de se laver.
Des propos auxquels Morwen n’était absolument pas habituée et qui la laissèrent bouche ouverte et yeux ronds…

" heu…hein? "

Sa laver? Mais pourquoi ça? Et surtout…avec quoi? Il ne pleuvait certainement pas assez pour qu’elle prenne une douche! Une sensation bizarre s’empara de son bras et le lui fit lever à hauteur de visage, lui offrant ainsi la possibilité de se mirer dans le plat de sa lame. Oui effectivement elle avait quelques traces de sang et alors? De son autre main, elle s’essuya le visage puis la porta directement à la bouche. Néanmoins, la si goûteuse dégustation du sang ne suffit pas à faire taire son épaule meurtrie. Pour le coup, là du sang il y en avait! SON sang! Quelle horreur! Il lui faudrait sûrement faire un petit tour par la rivière question de pouvoir nettoyer ça, et de préférence, avant de perdre l’usage de son bras…et que Messalyne ne refasse surface!

" Pour le minois j’peux pas faire mieux et l’odeur…faudra t’en accommoder jusqu’à la rivière "

Morwen s’était exprimée de sa voix rauque, choquante presque dans ce corps. Mais au moins avait elle été aimable!
Elle fit quelques pas de coté, et se pencha sur le corps du moins…ça aurait été dommage de laisser quelque chose qui puisse avoir de la valeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 28
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Sam 20 Déc - 17:15

Yorwan inclina la tête avec une docilité étonnante de sa part, mais au fond de lui même il savait que désormais il possédait un moyen de pression efficace pour plier cette jeune fille à sa volonté. Et bien qu'il ignora encore à quoi elle pourrait bien lui servir il ne doutait pas de lui trouver un jour prochain une utilité quelconque. En attendant, il avait décidé de laisser naître une certaine forme de confiance entre eux, cela suffirait peut être.

Il la regarda avec agacement faire les poches du moine qu’il considérait comme "le sien", et il réprima son envie de la tuer elle aussi pour récupérer son bien. Mais il s’apaisa presque aussi tôt, elle le lui rendrait bien un jour.

Il retourna sur l’ancien campement, ramassa les quelques affaires qu’il avait laissé sur place et chargea sa jument. Puis il prit le sentier qu’il avait parcouru plutôt dans la journée en sens inverse l’esprit occupé par toutes les choses qu’il projetait de faire (et il commençait à y en avoir un paquet). Il ne vérifia pas si Messalyne suivait le mouvement, la jugeant assez grande pour se débrouiller.

Il marcha une petite demi heure avant d’atteindre la clairière dont il avait parlé. Il entendait les pas de Messalyne qui le suivait un peu en arrière. Comment avait-il pu louper son aspect "sadique à moitié folle" à leur première rencontre. Il avait un peu l’impression d’avoir eu à faire à deux personne différente, mais pour quelqu’un qui comme lui passe son temps à cacher ses véritables pensées. Il ne doutait pas que l’on puisse masquer à ce point sa véritable nature. Mais elle n’avait pas été assez prudente en montrant cette partie d’elle-même à Yorwan. Son début d’influence politique suffirait à lui donner raison quoi que dise la jeune femme, elle n’aurait d’autre choix que de lui obéir le jour où il en aurait besoin. Mais avant cela il fallait l’installer à Binla, qu’elle si fasse des connaissances. Avant qu’il menace de la faire chasser, il fallait qu’elle s’attache à l’endroit.

Il installa de nouveau son campement, fit naître difficilement un petit feu grâce à ses notions très basiques en magie. Puis il se posa à nouveau sur une couverture en attendant que Messalyne s’approche.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tapéshûr
La Garde des Grands Dragons
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Race: Orc
Emploi: Garde
Grade: 2de classe

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mar 23 Déc - 18:04

Voila une belle nuit qui s’annonce : la lune d’une lueur éclatante à faire sortir les loups-garous, illuminant tout juste assez la chambre de Tapéshûr pour lui servir de veilleuse. A travers les rayons de lumière, le vol des mouches, attirées par l’odeur de cette belle bête transpirante, est perceptible, formant un conclave sans fin.

C’est donc le cadre idéal pour lancer une histoire remplie d’aventures et de péripéties :
Un rude cauchemar sorti Tapéshûr des bras de Morphée. Le souvenir de sa rencontre féroce, en pleine nuit, avec le monstrueux ours le taraudait toujours après tout ce temps. Cette nuit s’en était trop : il était temps d’en finir avec cette angoisse permanente. Tapéshûr se leva de son lit, attrapa sa peau d’ours, et s’apprêta à sortir, à affronter ses angoisses, à vaincre sa peur, de sa vertu et de sa gloire captivera les auditoires, les bons les braves et les cœurs purs chanteront en cœur son aventure, au firmament des âmes aimées son nom brillera d’un feu sacré, et……
Oula, mais qu’es ce que je raconte moi ? c’est n’importe quoi !!! Reprenons depuis le début.

C’est donc le cadre idéal pour lancer une histoire remplie d’aventures et de péripéties :
Tapéshûr sorti du sommeil, certes, mais à la suite d’un jolie rêve champêtre. C’est donc tout naturellement qu’il eu envie d’aller cueillir des fleurs en pleine nuit !! Il attrapa sa peau d’ours, et alla gambader à quelques encablures de la cité, sautillant (un orc qui sautille Shocked ), tout en essayant d’attraper les étoiles avec un filet à papillon.

*Je pas arriver attraper petites lumières. Peut-être qu’avec échelle…*

Ses réflexions dignes des plus grands savants furent interrompues par la vision lointaine d’un feu de camp.

*Autre petite lumière !!!*

Il se mit donc à courir droit sur le feu, levant son filet à papillon au-dessus de sa tête, en s’esclaffant d’un rire peu habituel reflétant son intelligence.
Lorsqu’il s’approcha suffisamment, il pu distinguer des silhouettes près du feu, au nombre de deux. Tapéshûr, ne craignant rien ou étant complètement inconscient, continua à avancer vers les étrangers. Plus il s’approchait, plus il arrivait à distinguer avec précision les deux aventuriers. Il réussi, miraculeusement, à s’avancer assez prés sans se faire remarquer (d’où le miracle), pour percevoir des taches rouges sur le corps d’un des voyageurs. Tapéshûr, toujours aussi sociale, posa alors une question à ce dernier, n’ayant pas réaliser que ces taches rouges étaient du sang et prenant une voix puissante ( bah oui il est encore a plusieurs mètres du camp) :

« Tu aussi aimer confiture ? »

Tout en continuant d’avancer, il se tourna vers le drow, pris son air benêt naturel, leva la main vers sa poitrine, et se « présenta » :

« Kikou, je m’appeler Tapéshûr !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mar 23 Déc - 19:54

A peine Morwen eut-elle le temps de se pencher sur le cadavre que les bruits des de Yorwan allèrent en s’appauvrissant. Bien sur qu’elle aurait pu gagner la cité sans l’aide du Drow, mais au moins était-elle sure qu’en le suivant, un doux feu l’attendrait. Aussi ne s’attardât-elle pas trop sur les restes du moine. De toute façon il n’y avait pas grand-chose qui intéressait la jeune fille à part : la nourriture, les armes et le sadisme. Etant donné que l’arme en question se résumait en un simple bâton, que le dernier intérêt était peu réalisable sur un mort et qu’elle était déjà bien assez repue de la gorge d’un loup ; ces restes là étaient de piètre intérêt.

Suivant de relativement loin son compagnon de voyage, Morwen sentait couler son sang le long de son bras. S’il gouttait trop à terre, elle sèmerait une piste facile pour n’importe quel prédateur. Mais voila, le fait est qu’elle ne possédait pas de quoi faire le plus rudimentaire des bandages ! Une coulure venait former une goutte écarlate à l’angle de son coude…si rouge, si attrayante… le feu qu’avait réussi à faire prendre Yorwan s’illumina en même temps que son idée. Quelle autre preuve de bonne idée plus étincelante que celle-ci ? Et puis…à défaut de ! La jeune femme leva prestement son bras, réveillant par là même une vive douleur dans son épaule, qui lui arracha un gémissement plaintif mais qui ne l’empêcha pas pour autant d’attraper au vol sa cible.

Yorwan était assis quand elle entra dans la lumière du feu. Le bruissement de la rivière s’écoulant non loin résonnait à ses oreilles comme une véritable providence pour son membre blessé. Elle allait d’ailleurs s’y diriger, déjà question de voir si la température s’y prêtait quand une grosse voix s’éleva de derrière elle :


« Tu aussi aimer confiture ? »

Morwen se retourna vivement et ne put qu’observer l’énormité de la chose : un orc gai luron s’avançait vers eux avec un filet à papillon. Image peu courante à son ordinaire…
De la confiture ? Où ça ? C’est seulement quand elle prêta attention à ce qu’il regardait qu’elle comprit qu’il parlait de son sang. Aussi, s’agrippât-elle le bras comme une petite fille hargneuse qui ne voudrait qu’on lui chipe sa sucette :


" MON MIEN ! Pas touche gros benêt… "

Si l’on oubliait sa voix rauque et le fait qu’elle montrait les dents comme le ferait un chien cette fois-ci ; on aurait presque put la confondre avec une gamine. De nouveau sur ces gardes, Morwen lançait des regards assassins à qui des deux voudraient aussi goûter à " la confiture ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 28
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Mer 24 Déc - 12:18

Yorwan était à cent lieues d'imaginer qu'il pourrait encore arriver autre chose cette nuit là. La pluie avait cessé et il espérait pouvoir se reposer un peu avant de reprendre sa route mais c'était sans compter sur un orc bien intentionné (pour peu que cet orc soit assez intelligent pour avoir l'intention de quoi que ce soit) qui arriva en gambadant à proximité du camp de fortune qu’il venait d’établir pour la seconde fois.

Il ne prit même pas la peine de se lever pour accueillir le nouvel arrivant, qui engagea une conversation très curieuse avec Messalyne. Laquelle ne c’était toujours pas décidée à aller se laver et Yorwan eut l’impression que ce ne serait pas pour aujourd’hui. Il adressa un petit signe de tête à l’orc et l’interrogea d’un ton qui n’avait rien de spécial.


-Excusez moi, mais que faites vous là messire Tapéshûr ?

Le "messire" était légèrement ironique mais si l’orc devait s’offusquer de quelque chose, il commencerait certainement par les insultes de Messalyne qui ressemblait si peu à Messalyne depuis une paire d’heure.

-Très chère Messalyne, à défaut de manger proprement, auriez vous l’amabilité de nettoyer cette "confiture" qui vous couvre de haut en bas…

La situation était légèrement surprenante et malgré son détachement apparent l’elfe noir avait nettement l’impression de converser avec deux fous qui pourraient bien se révéler dangereux.

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messalyne
Nouveau résident
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/09/2008

Feuille de personnage
Race: Demie-Homme
Emploi: au chomdû XD
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Lun 2 Fév - 22:30

Les gros yeux inexpressifs de Tapéshur parcourant inlassablement son trophée de guerre commençaient à agacer sérieusement la jeune femme. Qu’il aille la trouver lui-même sa confiture! Elle n’avait jamais chassé pour personne d’autre qu’elle-même et ça ne serait pas aujourd’hui qu’elle commencerait! Et encore moins pour cette monstruosité empestant la charogne faisandée depuis plusieurs mois.
Quant à la remarque de Yorwan concernant sa façon de manger ; Morwen leva le menton, arrivant ainsi à peine à mi-taille du Drow et lui répondit d’une voix hautaine :

" Pour votre information "Monsieur j’ai une éducation exemplaire" il s’avère pour le moins difficile de déguster du loup non découpé et non cuit sans en subir quelques taches. "

Comme si ce qu’elle venait de dire était une banalité parmi tant d’autre, la Semie assura ses paroles d’un nouveau signe de tête d’une mondanité à faire pâlir les plus nobles familles de Saona. Mais c’est en contradiction avec son sale caractère qu’elle céda se diriger vers la rivière. Un simple effleurement de la paume de la main suffit à lui faire comprendre que la baignade allait être fraîche. Inspirant à fond, Morwen entra dans le léger courant animant le lit de cette mince rivière. Elle n’alla pas plus loin que jusqu’aux genoux. Vu la température, ça suffirait amplement.

Se penchant, la jeune femme commença à se frotter les bras, laissant s’écouler et se diluer fadement cette si merveilleuse couleur.
Avec l’eau, le cuir de son bustier glissa un peu sur la plaie de son épaule. L’éclair peu agréable qu’il en découla lui fit défaire prestement le vêtement sans se soucier outre mesure de qui pouvait la regarder en ce moment. Néanmoins elle entreprit de nettoyer le bustier avant la plaie. La bête avait beau être squelettique, son sang était une vraie plaie à enlever!
Ceci fait, Morwen lança l’étoffe sur la rive et s’accroupit dans l’eau glacée, disparaissant l’affaire de quelques secondes. Les frissons lui montant le long du dos n’étaient pas tous dut à la température du milieu. Messalyne reprenait les devants, en même temps que Morwen s’engourdissait comme une grande fille.

Se tenant l’épaule et replongeant une nouvelle fois dans la rivière, la Folle fit place à la Naïve qui, ne comprenant pas ce qu’elle faisait là et encore moins pourquoi elle avait tant de sang sur l’épaule ne trouva pas autre chose à faire que de pousser un cri à s’en faire exploser les cordes vocales.

[HRP: pfiouu! désolée pour la longueur du post, mais ça faisait longtemps que j'avais pas eu ma dose!! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan
Résident réputé
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 28
Date d'inscription : 05/04/2008

Feuille de personnage
Race: Drows
Emploi: Conseiller du roi Korrigan
Grade:

MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   Lun 2 Fév - 23:38

Messalyne lui répondit avec une certaine arrogance qui en d'autre circonstance auraient pu être nouvelle source de conflit. Mais d'un autre côté Yorwan apprécia d'avoir à faire à quelqu'un que la vue du sang ne troublait pas outre mesure. La folie est une arme à double tranchant mais c'est une arme quand même...

La jeune femme consentit tout de même à aller se nettoyer à la rivière. Et heureusement car l'odeur commençait à devenir une peu désagréable. A vrai dire l'odeur du nouveau venu remplit bien vite l'atmosphère, et Yorwan se demanda ou était passé l'air soi-disant "vivifiant" de la campagne. L'orc n'avait pas répondu à la question de Yorwan. Peut être réfléchissait-il encore au sens de celle ci. Toujours est-il qu'après une soirée comme celle là, l'elfe noir commençait à somnoler. Un vague coup d’œil, un peu mal placé, lui apprit que Messalyne avait également décidé de faire sa lessive.

Finalement, excepté l’odeur, l’endroit était plutôt sympathique. Assez dégagé pour voir quelqu’un arriver mais assez discret pour éviter que n’importe qui se pointe. L’orc mis à part bien entendu.

Le cri de Messalyne brisa la tranquillité qui s’était peu à peu installée. L’elfe noir se demanda s’il n’était pas préférable de la tuer elle aussi. Mais il doutait de pouvoir ensuite s’occuper de Tapéshûr qui ne manquerait de prendre part à la bagarre.

D’un pas lent il se dirigea vers le bord de l’eau et s’accroupit. Il dévisagea un moment Messalyne et s’exclama avec agacement :


- Tais-toi !

Puis, comme si de rien n’était, il retira le bandage qu’il s’était fait un peu plus tôt et nettoya la blessure soigneusement.

[HRP] Pas de soucis Rolling Eyes [HRP]

_________________
Nindyn vel'uss kyorl nind ratha tharla elghninn dal lil alust
Ceux qui regardent en arrière trouvent la mort devant eux

Yorwan Til'illian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'exil [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exil [Libre]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Les Alentours de Binla :: La Vallée-
Sauter vers: